Technos et Innovations

Pourquoi l'UE va limiter l'export de certaines technologies vers Hong Kong

, , , ,

Publié le , mis à jour le 27/07/2020 À 14H45

L'UE sur le point de limiter l'exportation de certaines technologies vers Hong Kong ? C'est ce que stipule un projet de document européen, afin d'éviter leur  détournement par la Chine à des fins de surveillance de masse ou de répression. 

Pourquoi l'UE va limiter l'export de certaines technologies vers Hong Kong
L'Union européenne va limiter l'exportation vers Hong Kong de technologies qui pourraient être utilisées pour la surveillance ou la répression. /Photo prise le 16 juillet 2020/REUTERS/Yves Herman
© YVES HERMAN

L'Union Européenne devrait limiter le transfert de technologies vers Hong Kong, craignant qu'elles soient utilisées par la Chine pour surveiller la population, alors que l'île a connu en 2019 un important mouvement de contestation contre le pouvoir central. 

Exprimant leur "vive inquiétude" à la suite de l'instauration à Hong Kong d'une loi de sécurité nationale imposée par la Chine le 30 juin dernier, les Vingt-Sept se sont mis d'accord vendredi 24 juillet sur une série de sanctions, incluant des restrictions commerciales ainsi qu'une révision des accords de visas avec l'île.

Des mesures censées entrer en vigueur mardi 28 juillet

Le document, qui a le soutien des ambassadeurs européens, dit que l'UE va "surveiller davantage et limiter l'exportation de technologies et d'équipements spécifiques sensibles avec un usage final à Hong Kong, notamment s'il y a matière à soupçonner des utilisations non souhaitées liées à la surveillance interne, l'interception de communications internes ou la cybersurveillance". 

La loi de sécurité nationale votée à l'unanimité par le parlement chinois entend réprimer le "séparatisme", le "terrorisme" et la "collusion avec des forces extérieures et étrangères", ce qui fait craindre une répression de toute opposition politique.  

Le document consulté par Reuters est censé entrer en vigueur mardi 28 juillet.

Le 29 juin dernier, les Etats-Unis ont annoncé une mesure similaire. 

 

 

Avec Reuters (Gabriela Baczynska, version française Gwénaëlle Barzic, édité par Nicolas Delame)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte