L'UE va lancer une procédure contre l'Allemagne en lien avec la BCE

(Reuters) - La Commission européenne va lancer mercredi une procédure judiciaire contre l'Allemagne afin de déterminer si la Cour de Karlsruhe a violé les réglementations de l'Union européenne en contestant un programme d'achat de la Banque centrale européenne (BCE) déjà approuvé par la plus haute juridiction du bloc communautaire, a-t-on appris mardi auprès de deux sources.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'UE va lancer une procédure contre l'Allemagne en lien avec la BCE
La Commission européenne va lancer mercredi une procédure judiciaire contre l'Allemagne afin de déterminer si la Cour de Karlsruhe a violé les réglementations de l'Union européenne en contestant un programme d'achat de la Banque centrale européenne (BCE) déjà approuvé par la plus haute juridiction du bloc communautaire, a-t-on appris mardi auprès de deux sources. /Photo prise le 5 mai 2021/REUTERS/Yves Herman

En mai 2020, la Cour constitutionnelle allemande a jugé que la BCE n'avait pas autorité pour effectuer des achats de titres (PSPP) et a ordonné à la banque centrale allemande, qui achetait des emprunts d'Etats de la zone euro pour le compte de la BCE, d'abandonner le programme.

La BCE avait cependant obtenu au préalable le feu vert de la Cour de justice de l'UE, laquelle a rappelé par la suite qu'elle seule pouvait décider si des organes du bloc communautaire violaient les normes de celui-ci.

D'après les deux sources, la Commission va s'accorder mercredi sur l'envoi d'une lettre à Berlin pour le notifier d'une enquête visant à déterminer si la décision du tribunal allemand a violé les règles de l'UE.

L'envoi d'un tel courrier marque la première étape d'une procédure pouvant déboucher sur une demande formelle de la Commission auprès de la Cour de justice afin que celle-ci impose des pénalités.

L'une des sources a déclaré que le jugement allemand avait créé aux yeux de Bruxelles une jurisprudence dangereuse pour le droit européen, avec le risque que d'autres pays membres du bloc jugent leurs tribunaux plus compétents que celui de l'UE.

(Sabine Siebold à Berlin et Jan Strupczewski à Bruxelles; version française Jean Terzian)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS