L'UE va dévoiler des mesures pour soutenir la "fintech"

par Huw Jones
Partager

LONDRES (Reuters) - La Commission européenne proposera un projet de loi sur le financement participatif (crowdfunding) et établira des normes technologiques communes en matière de "blockchain" afin d'aider le secteur européen des technologies financières (fintech) à prospérer, montre un document de l'UE consulté lundi par Reuters.

Le projet pourrait être présenté dès cette semaine, l'exécutif européen cherchant à promouvoir le développement de la fintech, un secteur qui promet croissance et emplois.

"Un cadre européen permettrait un passeport européen et, en même temps, assurerait la bonne gestion des plates-formes et la protection des bailleurs de fonds", indique l'ébauche du document.

Cela éviterait la mosaïque d'approches réglementaires auxquelles les entreprises de la fintech sont actuellement confrontées, ajoute le document.

L'exécutif européen veut également évaluer la manière d'améliorer la résistance des entreprises de la fintech face au piratage, de même que le calcul des coûts et des avantages d'un "test de cyber-menace" pour les principaux acteurs du marché et les infrastructures dans l'ensemble du secteur financier de l'UE.

L'UE examinera aussi les règles financières actuelles afin de déterminer si elles sont adaptées aux cryptomonnaies et aux levées de fonds par émissions de jetons digitaux (initial call offerings ou ICOs).

L'exécutif européen va aussi renforcer ses efforts dans la mise en oeuvre de normes communes pour la technologie "blockchain" à l'origine des cryptomonnaies, qui est perçue comme prometteuse pour les services de paiement et d'échanges de titres.

"Un marché européen des technologies financières n'atteindra pas son plein potentiel sans le développement de normes ouvertes qui rendent l'interopérabilité possible, simplifient l'échange de données entre les acteurs du marché et facilitent la concurrence", indique le document.

La Commission présentera d'ici le quatrième trimestre 2018 un "plan directeur" pour un cadre réglementé dit "bac à sable" que certains organismes nationaux de contrôle proposent déjà aux entreprises de la fintech afin de tester de nouvelles applications auprès de vrais clients.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS