L'UE s'opposerait en l'état au rachat de la branche énergie d'Alstom par GE

D'après Reuters, GE n'obtiendra pas le feu vert inconditionnel qu'il espère à moins de proposer de nouvelles concessions ou de préparer des arguments forts.

Partager
L'UE s'opposerait en l'état au rachat de la branche énergie d'Alstom par GE
General Electric n'obtiendra probablement pas un feu vert sans conditions de la Commission européenne à son projet de rachat de la branche énergie d'Alstom, selon deux sources proches du dossier. Steve Bolze, directeur général de GE Power & Water, la principale filiale industrielle du conglomérat, a déclaré que le conglomérat était disposé à envisager des concessions pour obtenir le feu vert de l'Union européenne. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

General Electric n'obtiendra probablement pas un feu vert sans conditions de la Commission européenne à son projet de rachat de la branche énergie d'Alstom, a appris Reuters ce lundi 11 mai auprès de deux sources proches du dossier.

L'exécutif européen a ouvert en février une enquête approfondie sur cette opération de 12,4 milliards d'euros qui entraînera la disparition de l'un des trois grands concurrents du groupe américain sur le marché des turbines à gaz.

Selon les deux sources, GE n'obtiendra pas le feu vert inconditionnel qu'il espère à moins de proposer de nouvelles concessions ou de préparer des arguments forts.

L'enquête a été arrêtée temporairement le mois dernier mais devrait reprendre dès cette semaine, a indiqué GE lundi.

"C'est une étape de procédure pour leur laisser le temps d'étudier des informations complémentaires et nous nous attendons à ce que le compte à rebours reprenne cette semaine", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Steve Bolze, directeur général de GE Power & Water, la principale filiale industrielle du conglomérat, a déclaré de son côté que le conglomérat était disposé à envisager des concessions pour obtenir le feu vert de l'Union européenne.

"Nous sommes disposés à étudier des arrangements pour que l'affaire se fasse", a-t-il dit, ajoutant qu'il était toujours prévu que l'opération soit bouclée au second semestre.

Il a souligné cependant que toute concession se devait de préserver l'intérêt économique de l'opération.

L'enquête de la CE a été suspendue le 24 avril, selon un communiqué posté sur le site internet de la Commission.

Ricardo Cardoso, porte-parole de l'exécutif européen, a expliqué que les services de la concurrence attendaient de nouvelles informations des deux groupes.

"La date butoir sera dans ce cas suspendue jusqu'à ce que les parties répondent pleinement à notre demande d'information, puis une nouvelle date sera fixée", a-t-il dit. Jusqu'ici, les services de la Concurrence avaient jusqu'au 6 août pour se prononcer.

Le directeur général de General Electric Jeff Immelt a rencontré la semaine dernière la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager pour défendre son accord avec Alstom.

Avec Reuters (Foo Yun Chee, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - St Maur des Fosses

Prélèvements et analyses microbiologiques pour les unités de restauration

DATE DE REPONSE 07/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS