L'UE ne comprend pas l'arrêt des importations chinoises de fromages

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne est préoccupée par l'arrêt des importations de fromages tels que le roquefort, le brie et le camembert en Chine et elle n'a toujours pas obtenu de réponse à ses plaintes, ont déclaré lundi des sources au sein de l'exécutif européen.
Partager
L'UE ne comprend pas l'arrêt des importations chinoises de fromages
La Commission européenne est préoccupée par l'arrêt des importations de fromages tels que le roquefort, le brie et le camembert en Chine et elle n'a toujours pas obtenu de réponse à ses plaintes, ont déclaré lundi des sources au sein de l'exécutif européen. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Shanghaï, l'un des principaux ports d'importation chinois, ne prend plus livraison de ces fromages, ont déclaré vendredi des sources diplomatiques et du secteur agroalimentaire.

On ignore les raisons qui ont amené le bureau chinois des inspections et de la quarantaine à prendre une telle décision. Un diplomate européen ayant confirmé cette situation a dit que ces fromages étaient fabriqués selon des méthodes non autorisées en Chine.

"Ces fromages sont importés et consommés en toute sécurité en Chine depuis des décennies", ont dit les sources européennes, en soulignant que les techniques de fabrication utilisées depuis des siècles pour les fromages européens ne présentaient pas de risque pour les consommateurs.

"Les autorités chinoises n'ont jusqu'à présent pas répondu à nos lettres et n'ont pas respecté leur engagement à s'aligner sur les normes internationales", ont-elles ajouté.

Les ventes de fromages en Chine devraient augmenter cette année de 26% à 5,3 milliards de yuans (678 millions d'euros), selon le cabinet Euromonitor.

Plus de 90% de ces ventes concernent des produits importés, la plupart de Nouvelle-Zélande et d'Australie, qui fournissent l'équivalent de la mozzarella utilisé dans les pizzas.

La demande pour les fromages jugés haut de gamme comme le brie ou le camembert progresse, ces deux fromages représentant environ 15% des ventes cette année, selon Euromonitor.

(Philip Blenkinsop; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Eric Faye)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS