International

L'Union européenne lance une enquête sur les importations chinoises de câbles à fibre optique

, ,

Publié le , mis à jour le 25/09/2020 À 10H12

La Commission européenne a ouvert le 24 septembre une enquête sur les importations chinoises de câbles à fibre optique qui seraient pratiquées, d'après les fabricants européens, à des prix artificiellement bas.

L'Union européenne lance une enquête sur les importations chinoises de câbles à fibre optique
La Commission européenne a ouvert le 24 septembre une enquête sur les importations chinoises de câbles à fibre optique qui seraient pratiquées, d'après les fabricants européens, à des prix artificiellement bas. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee
© JASON LEE

La Chine exporte-t-elle des câbles à fibre optique à des prix artificiellement bas ? L'UE a lancé une enquête sur cette question le 24 septembre. L'enquête intervient une semaine après que la Commission a recommandé aux Vingt-Sept de consacrer au numérique une partie des fonds obtenus via le plan de relance économique adopté en juillet face à la pandémie de coronavirus.

L'organisation européenne a par ailleurs exigé une plus grande ouverture du marché chinois vers l'Europe.

Europacable, qui a porté plainte au nom de l'ensemble des fabricants de l'Union européenne, a déclaré que 1,2 million de kilomètres de câbles à fibre optique avaient été vendus l'an dernier en Europe, un marché d'une valeur totale d'environ un milliard d'euros. 15% à 20% des ventes provenaient de Chine. Les importations chinoises ont augmenté de 150% entre 2016 et 2019, a signalé le groupe industriel.

18 enquêtes en cours sur des produits chinois

Les principaux producteurs de câbles en Europe sont l'italien Prysmian Group, le groupe américain Corning Les grandes entreprises chinoises du secteur sont Yangtze Optical FC, Hengtong Group, Fiberhome et Futong.

Si les enquêtes antidumping de l'UE peuvent durer jusqu'à 15 mois, des droits provisoires peuvent néanmoins être institués dans un délai de huit mois.

La Commission européenne mène actuellement 29 enquêtes commerciales, dont 18 concernant des produits chinois.

Avec Reuters (Philip Blenkinsop, version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte