Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La Commission européenne enquête sur le projet de coentreprise Tata Steel/Thyssenkrupp

, , ,

Publié le , mis à jour le 31/10/2018 À 08H40

La Commission européenne a annoncé mardi ouvrir une enquête approfondie afin de savoir si le projet de coentreprise entre l'indien Tata Steel et l'allemand Thyssenkrupp ne réduira pas la concurrence sur le marché des aciers haut de gamme.

La Commission européenne enquête sur le projet de coentreprise Tata Steel/Thyssenkrupp
La Commission européenne a annoncé mardi ouvrir une enquête approfondie afin de savoir si le projet de coentreprise entre l'indien Tata Steel et l'allemand Thyssenkrupp ne réduira pas la concurrence sur le marché des aciers haut de gamme. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle/File Photo
© Michaela Rehle

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Tata Steel et ThyssenKrupp sont de grands producteurs intégrés d'acier laminé au carbone et d'acier magnétique, dotés de sites de production importants en Allemagne, aux Pays?Bas et au Royaume?Uni.

Le rapprochement envisagé entre la branche européenne de Tata Steel et ThyssenKrupp leur permettrait de combiner leurs activités européennes d'acier au carbone et d'acier magnétique.

L'exécutif européen estime qu'il existe des problèmes de concurrence notamment sur l'acier pour les applications automobiles, l'acier à revêtement métallique et l'acier magnétique à grains orientés.

La CE craint qu'au terme de l'opération, les clients ne soient confrontés à une réduction du nombre de sources d'approvisionnement, ainsi qu'à une hausse des prix, dit-elle dans un communiqué. Parmi ces clients figurent différents types d'entreprises européennes, allant des plus grandes jusqu'à de nombreuses petites et moyennes entreprises (PME), ajoute-t-elle.

La Commission va procéder à une enquête approfondie. Elle dispose à présent de 90 jours ouvrables, soit jusqu'au 19 mars 2019, pour prendre une décision. Cette enquête ne préjuge pas de l'issue de la procédure.

"L'acier est un matériau essentiel pour de nombreux produits que nous utilisons au quotidien, et la compétitivité des prix de l'acier est d'une importance vitale pour l'économie européenne", estime dans un communiqué la commissaire chargée de la politique de concurrence, Margrethe Vestager.

(Jan Strupczewski; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle