L'Usine Auto

L’ouverture de l’usine Renault à Tanger, source de critiques en France

, , , ,

Publié le

[ACTUALISE] - Le nouveau site de production de voitures low cost de Renault remet sur le devant de la scène la question de la production en France.

L’ouverture de l’usine Renault à Tanger, source de critiques en France © Studio Pons

"J'ai envie que Renault produise aussi en France, à Douai comme en vallée de Seine, j'ai aussi envie que Renault travaille avec des sous-traitants français", estime le sénateur Gérard Larcher. Selon lui, il est de la "responsabilité du constructeur de produire en France".

Du côté du Front national, le numéro deux du parti, Louis Aliot assure sur Europe 1 que cette inauguration constitue un "véritable scandale résultant d’un système absolument fou".

"Nos territoires se vident avec de l'argent prêté par la France et l'Union européenne. C'est un véritable scandale", estime le vice-président du parti. "On devrait empêcher un grand groupe français d'avoir cette politique de mondialisation à outrance, qui fait qu'aujourd'hui, ce sont des ouvriers français qui sont au chômage", souligne le responsable politique. Il en profite pour prôner une Europe pragmatique, une Europe des frontières, de la production européenne et de la protection aux frontières.

Pour le parti socialiste, Bruno Le Roux, porte-parole de François Hollande, a estimé que la France avait besoin d'une "véritable stratégie industrielle et non pas d'une puissance publique low cost". "Renault part désormais réaliser du dumping social au Maroc pour produire des voitures low cost destinées à l'Europe et à la France (avec un salaire de 240 euros par mois), une stratégie que l'Etat actionnaire ne peut ignorer, malgré les protestations effarouchées de certains anciens ministres de l'Industrie", explique-t-il.

Poursuite de la délocalisation

Quant à l'ancien ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, il affirme que Renault joue contre la politique du gouvernement et contre l'industrie française. "Il est normal qu'une entreprise automobile, qui souhaite conquérir des nouveaux marchés, construise des usines dans des pays émergents, souligne-t-il dans son communiqué. En revanche, il est dangereux et insoutenable pour notre pays que Renault, dont l'Etat est le premier actionnaire, réalise du dumping social au Maroc (Smic à 240 euros net par mois) pour produire des voitures destinées à l'Europe et à la France".

Du côté des salariés, les syndicats CGT et Sud ont critiqué la poursuite de la délocalisation des emplois au détriment de la France et de l'Europe de l'Ouest. "D'un côté Renault investit pour construire et développer les capacités de production et d'ingéniérie hors de l'Hexagone et de l'autre sous-utiliser et dévitaliser les sites Renault d'Europe occidentale et particulièrement français, explique la CGT. Nous sommes bien loin des promesses de Louis Schweitzer qui en son temps affirmait que le véhicule à bas coûts roumain n'avait aucune vocation à être réimporté en Europe occidentale, mais seulement à s'introduire dans les pays émergents".

Ces réactions font écho aux propos tenus par le patron du constructeur Renault, Carlos Ghosn, sur RTL. Il assure que "produire au Maroc ne vient pas concurrencer la production en France" et que le groupe "Renault investit tant sur le plan international que sur le plan national".

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

10/02/2012 - 08h22 -

Les dirigeants français, Carlos Goshn, les véhicules bas de gamme Renault (pléonasme), tout est bon pour la poubelle. Conducteurs, roulez en Yaris, vous alimentez les comptes des opérateurs de production à Valenciennes
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte