Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L'Orléanaise des eaux sécurise l'approvisionnement en eau d'Orléans

, ,

Publié le

L'Orléanaise des eaux a inauguré le 26 juin une nouvelle usine d'eau potable à Orléans (Loiret), située hors zone inondable. Plus de 3 millions d'euros sont investis.

L'Orléanaise des eaux sécurise l'approvisionnement en eau d'Orléans
Usine d'eau potable La Source d'Orléans (Loiret).
© Photo Depoorter

Les crues de mai-juin 2016 avaient révélé un risque pour l'alimentation en eau potable dans plusieurs villes des bords de Loire. Que faire si les usines de production d'eau potable sont inondées ? Rien de grave, mais les élus et leurs prestataires ont accéléré sur la sécurisation des installations. Un an après, l'Orléanaise des eaux, filiale de Suez, a inauguré le 26 juin à Orléans-La Source (Loiret) une nouvelle usine en zone non inondable, capable de fournir 20 000 mètres cubes/jour, "alors que la production actuelle pour toute la ville, en période d'intenses chaleurs, tourne autour de 38 000 mètres cubes", souligne Rodolphe Petitdemange, directeur d'Orléanaise des eaux, qui exploite la délégation de service public de cinq communes de l'agglomération d'Orléans, dont la ville centre, à travers trois usines de production d'eau potable et d'un ensemble de châteaux d'eau et stockages. Suez a investi 3,2 millions d'euros dans cette nouvelle unité, qui puise dans la nappe de Beauce, grâce à des forages situés à 10 km.

Cette usine se compose de deux lignes de filtres à sable fin et de polarité. "Nous avons conservé de la surface pour une troisième ligne", indique Rodolphe Petitdemange. D'autant que Suez prévoit d'entrer en maintenance lourde sur l'usine principale, qui pourra donc être remplacée temporairement par cette nouvelle usine.

A noter que les forages vont soulager la nappe alluviale de la Loire, qui baisse et ne se remplit plus suffisamment.

Suez a par ailleurs annoncé l'implantation d'un site logistique dans la métropole d'Orléans, d'ici à fin 2017.

L'Orléanaise des eaux emploie 50 salariés à Orléans, où elle a remporté l'an passé la gestion de l'assainissement. En cinq ans, son chiffre d'affaires est passé de 12 à 17 millions d'euros.

Comme dans beaucoup de villes françaises, plusieurs autres modes d'exploitation de l'eau potable coexistent à Orléans, dont la régie, lorsque la collectivité exploite elle-même la production d'eau potable. Mais pour combien de temps encore ? La réforme territoriale de la loi Notre a transféré la compétence eau aux intercommunalités.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle