Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'origine de l’inondation du RER A était bien une erreur humaine

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Un rapport analyse les causes de l'incident qui avait engendré l'inondation du RER A. Cette erreur de forage a eu lieu pendant les travaux du tunnel pour l'extension du RER E. 

L'origine de l’inondation du RER A était bien une erreur humaine
Réparation du tunnel du RER A suite à l'inondation du 30 octobre.
© RATP

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a commandé un rapport pour expliquer les causes de perturbations sur le RER A, dont les voies avaient été inondées le 30 octobre. Le rapport a été publié lundi 13 novembre et confirme que l’incident est dû à une erreur humaine. Le RER A s’est ensuite arrêté pendant deux jours et demi. La ligne a de nouveau été en fonction le 2 novembre.

"C'est bien un forage réalisé par le Groupement Eole à qui a été confié le prolongement du RER E qui est à l'origine du problème", explique le rapport. Le projet consiste à  prolonger la ligne du RER E vers l’ouest entre Haussmann Saint-lazare et Mantes-La-Jolie. L’erreur a eu lieu pendant les travaux du tunnel de 6 kilomètres entre Saint-Lazare et La Défense, au niveau de la Porte Maillot, alors qu’ils étaient menés par le groupement Bouygues Travaux Publics, DTP Terrassement, Razel-Bec, Sefi-Intrafor, Eiffage TP et Eiffage TP Fondations.

Une mauvaise communication est la cause première de l’accident : Un forage d’essai a été "décidé par le seul groupement d’entreprise, sans l’autorisation préalable, pourtant nécessaire, du maitre d’œuvre. La responsabilité du groupement d’entreprise est donc pleinement engagée", souligne le rapport.

Le forage a "perforé le revêtement de la voute du tunnel du RER A constitué de voussoirs en béton armé à environ 30 m de profondeur". Le trafic a donc été interrompu entre Auber et La Défense. "Le sondage a été implanté sans recours à un contrôle topographique et il a été décalé de 1,30 m vers le nord par rapport aux précédents forages ce qui lui a fait toucher le tunnel", ajoute-il. Cet incident a engendré une arrivée d’eau à fort débit ainsi qu’un débourrage de sables et de fines. 

Le PDG de SNCF Réseau, Patrick Jeantet, indique vouloir prendre de nouvelles mesures pour qu’un tel incident ne se reproduise plus, notamment créer une chaine de contrôle renforcée, interne au groupement .

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

15/11/2017 - 09h23 -

1,30 m d'écart ça veut dire que la proximité des 2 tunnels est très faible. C'est impressionnant Dans le chapeau il est écrit RER B ???
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus