L'Oréal, touché par la crise, va fermer deux usines

Partager

Le numéro un mondial des cosmétiques, L'Oréal, est atteint à son tour par le ralentissement économique. Pour la première fois depuis de très nombreuses années, la société va fermer deux sites : un au Royaume-Uni, un autre à Monaco.

Le groupe devrait céder au milieu de l'année 2009 une part de son outil industriel du Pays de Galle, à Llantrisant. Cette firme emploie actuellement 260 personnes et exporte deux tiers de la production de shampoings et après-shampoings du groupe. Une soixantaine de salariés devrait être transférée chez le repreneur de l'usine, le groupe Fareva.

D'autres sites en Europe de l'Ouest prendront en charge le reste de la production. Selon la direction, les collaborateurs ne restant pas dans l'usine « seront accompagnés individuellement dans la recherche d'un nouvel emploi, au sein du groupe ou à l'extérieur ».

La fermeture de l'usine Sofamo Biotherm à Monaco avait déjà été annoncée par le groupe dans une perspective de regroupement de sites. Elle fermera ses portes en mars 2011, pour regrouper la totalité des productions monégasques (Biotherm et Rubinstein) au sein d'une même structure à l'usine Sicôs de Caudry (Nord).

Jean-Paul Agon, directeur général de l'Oréal, a motivé la fermeture au Royaume Uni et confirmé celle de Monaco, en affichant la détermination du groupe à « s'attaquer sérieusement à la question des économies de coûts ». Ces décisions font en effet suite à l'annonce des prévisions de résultats 2008 du groupe, revues à la baisse du fait du ralentissement de certains marchés et des chutes des ventes en Amérique du Nord.

B.L.

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS