L’Oréal s’apprête à racheter les marques Decléor et Carita

Le spécialiste français des produits cosmétiques s'intéresse de près aux marques de soin Decléor et Carita, possédées par le japonais Shiseido. Un accord pourrait être signé dans les prochaines semaines, a annoncé L'Oréal, jeudi 17 octobre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Oréal s’apprête à racheter les marques Decléor et Carita

A l’annonce des résultats du premier semestre 2013 de L’Oréal, son PDG Jean-Paul Agon avait dit disposer d’une trésorerie suffisante (572 millions d’euros) pour pouvoir se montrer opportuniste. Démonstration en est faite : le numéro un mondial des cosmétiques vient d’annoncer, jeudi 17 octobre, qu’il entrait en négociations exclusive avec le japonais Shiseido, en vie de lui racheter les marques de soin Decléor et Carita. "Le groupe Decléor / Carita a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros, ce qui le place en 2ème position sur le marché mondial du soin de la peau professionnel en instituts de beauté, spas et salons de coiffure", explique L’Oréal dans un communiqué.

"Il représente plus de 500 personnes dans le monde", précise une porte-parole de L’Oréal, contacté par L’Usine Nouvelle, sans divulguer le prix envisagé ni le temps que prendront ces négociations. Le groupe français pourrait ainsi renforcer sa division de produits professionnels, qui a connu "plusieurs trimestres difficiles", reconnaissait Jean-Paul Agon fin août, malgré une progression au premier semestre 2013.

"Fondée en 1974, Decléor est la premiére marque aromathérapique mondiale. Carita est née en 1945 de Maria & Rosy Carita, coiffeurs des stars, et incarne le prestige du soin à la française, précise L’Oréal. Leurs perspectives de développement, notamment à l’international, sont très prometteuses".

Un accord pourrait être signé dans les prochaines semaines, après consultation des instances représentatives du personnel concernées tant chez L’Oréal qu’au sein du groupe Shiseido, poursuit le groupe. Cette opération serait aussi soumise à l’obtention d’autorisations réglementaires.

Début septembre, Shiseido avait déjà annoncé le rapatriement des activités de R&D de Décléor et Carita, qu’il avait racheté début des années 2000, sur son site principal d'Ormes (Loiret). L'usine d'Argenteuil (Val-d'Oise), et sa centaine d’employés, conservant la production de ces marques.

Gaëlle Fleitour

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS