L'Oréal refait une beauté au plan de diminution de son empreinte environnementale

Jean-Paul Agon, le PDG du numéro un mondial des cosmétiques, a annoncé les engagements de développement durable qu’il compte tenir d’ici 2020. Il se donne ainsi plus de temps pour remplir des objectifs difficiles à tenir pour limiter l’empreinte environnementale de sa production. Mais fait la part belle à "l’innovation durable" et au choix des consommateurs.

Partager
L'Oréal refait une beauté au plan de diminution de son empreinte environnementale

"Le changement, c’est maintenant", aurait presque pu entonner Jean-Paul Agon. Pour annoncer le nouveau plan RSE (responsabilité sociétale des entreprises) de L’Oréal pour 2020, le PDG du numéro un mondial des cosmétiques avait vu grand, ce mercredi 23 octobre. Des journalistes venus du monde entier et un lieu symbolique : la Gaîté Lyrique, "une institution qui a su évoluer avec son temps : une bonne image pour L’Oréal".

"Mériter la confiance des consommateurs et de la société civile"

Chez le champion de la beauté, le "processus de transformation a commencé il y a plusieurs années". Et son nouveau credo, l’ "universalisation" - c’est à dire "offrir une beauté sur mesure en répondant aux attentes spécifiques des consommateurs de chaque région du monde" - a notamment conduit à une réorganisation stratégique du groupe cette année, avec plus de pouvoir alloué aux patrons des huit grandes régions mondiales…

Restait à prendre des engagements à la hauteur des ambitions du groupe : conquérir un milliard de nouveaux consommateurs (en plus du milliard qu’il possède déjà) dans les dix à quinze ans à venir. La contrepartie ? "Mériter la confiance des consommateurs et de la société civile en étant une entreprise exemplaire dans le domaine de la responsabilité sociale et sociétale", estime Jean-Paul Agon. Sans avoir peur des phrases choc : "Nous voulons faire de notre réussite un tremplin pour contribuer le plus possible au bien commun".

L’apprentissage de la transparence

La détermination est là, place aux chiffres. Ces dix dernières années, L’Oréal a investi 400 millions d’euros en chimie verte, biotechnologie, et en évaluation prédictive (il a été pionnier en développant des modèles de peau reconstruites pour tester ses produits). Quant au passage à la chimie verte, 40% des matières premières du groupe sont aujourd'hui issues du monde végétal. Le champion de la beauté prône la transparence sur ces questions. "Nous n’hésiterons pas à dire là où nous sommes en avance, ou en retard", promet le PDG.

Pourtant, s’il rappelle que la réduction des émissions de CO2 est en bonne voie, il oublie de préciser que le groupe peine à tenir les objectifs - trop ? - ambitieux de réduction de 50% de sa consommation d’eau et de déchets qu’il s’était fixé pour l’horizon 2005-2015 (lire notre analyse). "Nous faisons les mêmes efforts dans les trois catégories", plaide Jean-Paul Agon, interpellé sur ce retard par L’Usine Nouvelle. Des programmes sont lancés dans les usines du groupe - notamment en Chine avec l’aide de Veolia - pour mieux gérer les déchets générés à travers les effluents ou ceux liés à l’emballage.

Baisser de 60% l’empreinte environnementale sur quinze ans

En annonçant son nouveau plan, le groupe a finalement décidé de se laisser… plus de temps. Les nouveaux engagements sur la "production durable" - baisser de 60% l’empreinte environnementale via les trois indicateurs clé (CO2, eau, déchet) - courent en effet jusqu’à 2020… mais se rapportent au niveau de 2005. La vraie nouveauté réside donc dans les autres composantes du plan (voir encadré). Car l’innovation, un des mots favoris du français, sera elle aussi durable. "En 2020, nous nous engageons à ce que 100% de nos nouveaux produits apportent un bénéfice environnemental ou sociétal par rapport au produit précédent, et ce de manière mesurable", comme de formuler des shampoings ne nécessitant plus qu’un litre d’eau de rinçage, contre sept aujourd'hui, explique le PDG. Les consommateurs auront aussi droit à un outil – probablement disponible en ligne - décrivant le profil environnemental et sociétal de tous les produits du groupe, pour pouvoir à leur tour consommer durable.

Combien va coûter ce plan RSE ? L’Oréal garde ses secrets. Mais promet qu’il sera mesurable… et mesuré. "Nous avons constitué un panel international de personnalités indépendantes, présidé par Jose Maria Figueres (ancien président du Costa Rica, ndlr) pour analyser notre engagement", annonce Jean-Paul Agon. On ne sait pas encore à quelle fréquence il se réunira.

Gaëlle Fleitour

Les quatre volets du plan RSE de L’Oréal pour 2020:
Innover durablement. "D’ici 2020, 100 % de nos produits démontreront un impact environnemental ou social positif", promet le groupe de cosmétiques. Les nouveaux produits devront avoir une empreinte environnementale réduite, utiliser des matières premières renouvelables (issues de ressources durables ou de la chimie verte), un packaging amélioré ou encore avoir un impact sociétal positif.

Côté production, l’empreinte environnementale devra être réduite de 60 % (pour les émissions de CO2 des usines et centrales de distribution, la consommation d’eau et la génération de déchets par unité de produit fini) d’ici 2020, par rapport à 2005.

Les consommateurs pourront choisir d’acheter "durable", grâce à un outil d’évaluation établissant le profil environnemental et sociétal de tous les nouveaux produits. Ils pourront aussi faire partie d’un comité consultatif pour influencer les actions de L’Oréal en matière de développement durable. Chaque marque devra rendre des comptes sur l’amélioration de son empreinte environnementale et sociétale.

Enfin, L’Oréal s’engage à "partager [sa] croissance". Avec ses salariés, qui auront tous accès, partout dans le monde, à une couverture santé « alignée sur les meilleures pratiques de leur pays», à la protection sociale et à la formation. Avec ses fournisseurs, qui bénéficieront des outils de formation L’Oréal pour optimiser leurs politiques en la matière, tandis que les plus stratégiques participeront à un programme de développement durable dédié. Avec les "communautés" enfin, en aidant plus de 100 000 personnes en difficultés sociales ou financières, à accéder à un emploi grâce aux différents programmes lancés par le groupe.

 

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Accessoires produits pharmaceutiques et cosmétiques

Bouchages DIN 18

FRAMEPACK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - ACM HABITAT

Concours européen de maîtrise d'oeuvre pour l'opération de 48 logements environ ZAC Roques-Fraisse

DATE DE REPONSE 09/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS