L’Oréal : pas de placement sous tutelle pour l’instant pour Liliale Bettencourt

La Cour de cassation a tranché. Liliane Bettencourt ne sera pas mise sous tutelle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Oréal : pas de placement sous tutelle pour l’instant pour Liliale Bettencourt

Suite au désistement de Françoise Bettencourt-Meyers de sa demande de mise sous tutelle de sa mère, l’héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, la juge des tutelles n’est pas autorisée à poursuivre cette procédure. C’est ce qu’a conclu la Cour de cassation le 20 juin.
Cette décision intervient après plusieurs rebondissements dans l’affaire l’Oréal. En décembre 2010, un pacte de réconciliation entre la mère et la fille avait conduit à un retrait de la troisième demande de mise sous tutelle déposée par Françoise Bettencourt-Meyers. La juge des tutelles en avait alors appelé à la Cour de cassation pour lui demander si elle est fondée à poursuivre son enquête sur la nécessité de mesures judiciaires pour protéger la milliardaire.

Reste que la décision de la Cour de cassation ne devrait pas influer sur une éventuelle décision de placement sous protection. En effet, la juge des tutelles de Courbevoie a été saisie une nouvelle fois début juin par la fille de l’héritière par une autre voie juridique. Françoise Bettencourt-Meyers a rompu l’accord de non agression passé avec sa mère le 7 juin dernier.

La juge doit instruire et trancher la requête dans les semaines à venir. Elle pourra soit choisir de prendre une mesure de sauvegarde provisoire, soit trancher au fond la question de la protection de l’héritière.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS