L’Oréal : moins de fournisseurs d’emballages mais des "liens plus étroits"

Le numéro un mondial des cosmétiques vient de "challenger" une sélection de fournisseurs d’emballages pour imaginer les packagings du futur. Objectif : réduire les temps de développement des produits.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Oréal : moins de fournisseurs d’emballages mais des

Nouvelle politique dans le développement des packagings chez L’Oréal. Une vingtaine de fabricants internationaux d’emballages, ont été "challengés" par la direction des achats du groupe pour imaginer les flacons, vaporisateurs ou pots du futur.

Sept d’entre eux (Jackel, Rexam, RPC, Yonwoo, RLC, Bioplan, Groupe Pochet) ont ensuite été sélectionnés pour présenter, les 23 et 24 novembre à Paris, leurs innovations lors de la convention interne "Cherry Pack". A la clef pour eux : la possibilité d’interagir en direct avec 700 personnes de L’Oréal, dont les directeurs des 23 marques mondiales du groupe. Un changement important dans la culture du groupe, déjà testé il y a moins de deux ans, qui permet de s’affranchir du passage obligé dans les services marketing pour développer des packagings.

"Cela permet de booster l’innovation et de gagner en rapidité dans le processus", affirme Christophe Guesnet, le nouveau directeur des achats arrivé en septembre. Les directeurs de marques peuvent directement choisir et adapter ensuite les packagings proposés pour leurs futurs produits. "Ce n’est pas un désengagent de l’innovation interne, mais c’est au contraire un accélérateur", poursuit-il.

Réduction du nombre de fournisseurs

Pour lui, les liens avec les fournisseurs doivent devenir "plus étroits", mais avec des partenaires "moins nombreux". "Ceux qui vont réussir demain, ce sont ceux qui vont créer un climat de confiance autour d’eux avec leurs partenaires", estime Christophe Guesnet. En attendant, le groupe réduit son nombre de fournisseurs d’emballages. De 900 il y a trois ans, il devrait descendre à 600 dans deux ans. "Ce n’est pas une démarche volontaire du jour au lendemain. Nous réduisons progressivement certaines collaborations pour les produits en fin de vie", explique le directeur des achats, qui souligne que "les fournisseurs se regroupent aussi entre eux, réduisant de fait le nombre de partenaires". En attendant, Christophe Guesnet réfléchit déjà à étendre le concept de "Cherry Pack" à d'autres types de fournisseurs que ceux de l'emballage...

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    L'OREAL
ARTICLES LES PLUS LUS