Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L'Oréal maintient la cadence au 3e trimestre grâce au luxe

, ,

Publié le

PARIS (Reuters) - L'Oréal est parvenu à maintenir au troisième trimestre le même rythme de croissance qu'au deuxième, la dynamique de la division de produits de luxe ayant compensé le ralentissement de celle des produits grand public.

Le numéro un mondial des cosmétiques, propriétaire de L'Oréal Paris, Garnier, Lancôme ou Yves Saint Laurent Beauté, a vu ses ventes grappiller 0,7% pour atteindre 4,94 milliards d'euros au troisième trimestre, un chiffre tout proche des attentes (4,95 milliards) des analystes interrogés par Reuters.

En données comparables, la croissance de 4,8% ressort elle aussi en ligne avec les prévisions (+4,7%), le groupe ayant averti, fin août, que le trimestre écoulé ne ferait pas d'étincelles et promis une accélération pour le 4e trimestre, grâce à de nouveaux lancements de produits.

La croissance, qui avait été de 4,6% au deuxième trimestre et de 5,8% au premier, ressort à 5,1% sur neuf mois.

Le groupe, qui ne donne pas d'indication pour l'ensemble de son exercice, dit simplement aborder le 4e trimestre "avec confiance" et réaffirme son objectif de faire mieux que le marché sur l'ensemble de 2011, "malgré les incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale".

L'Oréal a surtout profité d'une dynamique toujours solide dans les produits de luxe (Lancôme, Armani, Kiehl's, YSL Beauté), dont les ventes ont progressé de 9% (en données comparables), après 8,5% du premier semestre.

Par comparaison, les parfums et cosmétiques de LVMH (Dior, Guerlain, Givenchy ou Kenzo) ont vu leur croissance atteindre 10%, tandis que celle du géant américain Estée Lauder, positionné lui aussi uniquement sur les produits haut de gamme, a grimpé de 14% au cours du trimestre écoulé.

A l'inverse, les ventes de produits grand public de L'Oréal (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline), première division du groupe, ont limité leur progression à 3,4%, après 5,2% au premier semestre.

Les produits "professionnels" (vendus dans les salons de coiffure) ont signé une hausse de 2,6% et la division de cosmétique "active" (Vichy, La Roche Posay) a accéléré la cadence avec une croissance de 5,4% (+3,2% au premier semestre).

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle