L'Oréal, France Télécom, Sanofi... Toute l'actualité du 05/09/02

Partager

La croissance laisse tomber Raffarin. Le PIB n'a progressé que de 0,5% au deuxième trimestre, comme au premier, selon l'Insee. Le rebond attendu au printemps n'a pas eu lieu, et la perspective d'une nette reprise l'année prochaine s'éloigne, estime La Tribune. La croissance ne pourra pas atteindre 1,4% cette année, et il ne faut plus compter sur un taux compris entre 2,4 et 2,8% en 2003, précisent Les Echos. Or, moins de croissance, c'est moins de recette fiscale...

Lindsay Owen-Jones, lui, croit toujours à la croissance, celle de son groupe, L'Oréal. Le P-DG du n°1 mondial des cosmétiques, qui a annoncé hier d'excellents résultats trimestriels, prend le pari d'une dix-huitième année de croissance à deux chiffres des résultats, rapportent Les Echos.

Une perte historique en vue pour France Télécom. L'opérateur pourrait annoncer la semaine prochaine une perte semestrielle comprise entre 10 et 15 milliards d'euros, liées à de nouvelles dépréciations d'actifs, affirme La Tribune. Le gouvernement n'exclut pas une augmentation de capital pour le renflouer.

Les ventes de Fiat en Italie le mois dernier ont chuté quatre fois plus vite que celles de ses concurrents. Malgré les mesures d'incitation gouvernementales censées favoriser la marque italienne, souligne le Financial Times. Les ventes de Fiat ont baissé de 11,4% le mois dernier. De quoi accroître les spéculations sur une prise de contrôle de Fiat Auto par son partenaire General Motors.

Sanofi teste un nouveau médicament, le Rimonabant, qui pourrait aider les fumeurs à cesser de fumer sans pour autant prendre du poids, annonce le Wall Street Journal Europe. Des récents essais cliniques ont montré l'efficacité du produit. Et le marché potentiel est vaste.

GlaxoSmithKline supprime des emplois en France, annoncent Les Echos. Le laboratoire pharmaceutique lance un plan social de 170 personnes (sur 5.500 employées en France), qui touche essentiellement le siège de l'entreprise. Motifs invoqués : le ralentissement du marché, les grèves de médecins, et la concurrence des génériques.

Atofina choisira le repreneur de ses peintures à la fin du mois, affirme la Tribune. Trois repreneurs potentiels (des fonds d'investissement) ont été sélectionnés pour reprendre SigmaKalon, une activité de 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Atofina a prévu de se délester de 1,5 milliard d'euros d'actifs non stratégiques d'ici à 2003. 850 millions d'euros de chiffre d'affaires ont déjà été cédés depuis deux ans et demi, rappelle La Tribune. SigmaKalon serait cédé pour environ 1 milliard d'euros.

La rumeur s'est rapidement transformé en fait : Martin Vial a été débarqué de la présidence de La Poste. Il sera remplacé par Jean-Paul Bailly, actuel patron de la RATP. Le gouvernement reproche à Martin Vial, marqué à gauche, une dérive des comptes et une mise en place trop laxiste des 35 heures. Martin Vial pourra rétorquer que La Poste n'a bénéficié d'aucune aide de l'Etat pour mettre en place les 35 heures, et qu'on lui a interdit d'augmenter le prix du timbre, estiment Les Echos.

Sachez enfin que l'industrie du disque a finalement eu la peau de Napster, le pionnier de la diffusion de musique sur Internet, dont le succès mondial a remis en cause les fondements de l'industrie musicale. La justice américaine ayant refusé le plan de reprise de Napster par Bertelsmann, Naptser n'a plus d'autre choix que la liquidation. C'est dans le Financial Times.

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS