L'optimisme sur le Brexit porte les Bourses européennes

Publié le

par Laetitia Volga

L'optimisme sur le Brexit porte les Bourses européennes
Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,58%. À Francfort, le Dax prend 0,43% et à Londres le FTSE prend 0,12%. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall
© NEIL HALL

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi, soutenues par un regain d'espoir sur l'issue du Brexit bien que les incertitudes sur le commerce entre Chinois et Américains restent dans toutes les têtes.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,58% à 5.675,81 points vers 7h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,43%, à un plus haut de près de trois mois. A Londres, le FTSE prend 0,12%, freiné par la hausse de livre.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,68%, le FTSEurofirst 300 de 0,62% et le Stoxx 600 de 0,52%.

Il est encore possible de trouver cette semaine un accord sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, même si cette tâche est de plus en plus difficile, a déclaré mardi matin le négociateur européen en chef, Michel Barnier.

Cette déclaration a permis de rassurer les investisseurs, juste avant l'ouverture du marché, sur l'issue du Brexit.

Les Britanniques devaient mardi matin mettre sur la table de nouvelles propositions pour sortir de l'impasse, a rapporté peu après la chaîne de télévision publique irlandaise RTE.

Des discussions doivent s'enchaîner toute la semaine pour déterminer si le Brexit se fera de manière ordonnée, s'il se fera au contraire dans le désordre ou si le divorce sera une nouvelle fois repoussé.

Si la tendance est dominée par la perspective d'un accord, le manque de clarté sur le dossier commercial entre les Etats-Unis et la Chine reste en toile de fond.

"A part la promesse de ne pas relever les tarifs américains sur 250 milliards de biens chinois ce 15 octobre et les promesses chinoises d'acheter des produits agricoles américains en 'masse', le reste de 'l'accord' reste très flou", rappelle Mirabaud dans sa note matinale.

La séance sera animée entre autres par la publication à 09h00 GMT de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne; il est attendu en baisse à -27,0 après -22,5 le mois dernier.

VALEURS

En Bourse, Airbus est en tête du CAC 40 (+1,76%) après l'entame de couverture de Barclays à "surpondérer". Bouygues gagne 1,07% après un relèvement de conseil de HSBC à l'achat.

A l'inverse, Remy Cointreau recule de 2,13%, en queue de peloton du SBF 120, après une dégradation de Berenberg à "conserver".

Ailleurs en Europe, le spécialiste allemand des paiements Wirecard plonge de 16%, à un plus bas de près de six mois, en raison de soupçons de pratiques comptables et financières frauduleuses après un article publié mardi par le Financial Times.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo, fermée lundi pour cause de jour férié, grimpe à un plus haut de trois semaines en réaction à l'accord commercial partiel trouvé entre les Etats-Unis et la Chine vendredi dernier. L'indice Nikkei a gagné 1,87%, à un plus haut depuis le 19 septembre.

Le CSI 300 des grandes capitalisations chinoise a perdu 0,4%, après cinq séances de hausse d'affilée, affecté par les incertitudes sur le commerce et la baisse des prix à la production en Chine.

L'indice des prix à la production a enregistré son déclin le plus important depuis juillet 2016, mettant en exergue la nécessité pour Pékin d'engager des mesures supplémentaires de soutien à l'économie face à l'affaiblissement de la demande sur fond de pressions commerciales américaines.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en très légère baisse (-0,1%) lundi sur fond de résurgence des doutes sur les négociations commerciales sino-américaines, alors que les investisseurs tournent désormais leur attention vers la saison des résultats trimestriels, qui commence ce mardi avec plusieurs grandes banques américaines.

Citigroup, Goldman Sachs, JPMorgan et Wells Fargo doivent publier leurs comptes du troisième trimestre avant l'ouverture de Wall Street.

TAUX

Du côté des emprunts d'Etat, le marché obligataire américain a rouvert ce mardi au lendemain d'un jour férié. Le rendement des Treasuries à 10 ans perd six points de base, sous 1,7%, effaçant une partie des gains engrangés vendredi sur des anticipations d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Dans les premiers échanges, le 10 allemand est en baisse modérée, à -0,47%.

CHANGES

L'indice dollar est quasiment inchangé face à un panier de devises internationales et la monnaie unique européenne est stable à 1,102 face au billet vert.

La livre sterling gagne environ 0,4% face au dollar et à l'euro, soutenue par les déclarations encourageantes de Michel Barnier sur le Brexit.,

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en repli, la baisse importante des prix à la production chinois s'ajoutant aux incertitudes sur l'évolution du conflit commercial USA-Chine.

Le baril de Brent perd 0,51% autour de 59 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule à 53,25 dollars (-0,63%).

(Édité par Sophie Louet)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte