L'optimisme sur la reprise soutient les Bourses en Europe

par Blandine Henault

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'optimisme sur la reprise soutient les Bourses en Europe
Les principales Bourses européennes évoluent en hausse lundi dans la matinée. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,37% vers 09h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,29% et à Londres, le FTSE prend 0,45%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse lundi dans la matinée, l'optimisme sur une reprise rapide de l'économie mondiale l'emportant sur les craintes d'une accélération de l'inflation illustrées par la remontée des rendements obligataires.

À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,37% à 6.068,95 points vers 09h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,29% et à Londres, le FTSE prend 0,45%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'adjuge 0,42%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,58% et le Stoxx 600 de 0,53%.

Les marchés d'actions sont portés par des perspectives économiques plus optimistes cette année à la faveur de l'adoption d'un plan de relance massif aux Etats-Unis et du déploiement des campagnes de vaccination contre le COVID-19.

Si les espoirs de rebond économique l'emportent, ils se heurtent néanmoins à la remontée des anticipations d'inflation qui se traduit par une nette hausse des rendements obligataires et met sous pression les compartiments très valorisés des marchés actions, notamment les valeurs technologiques.

Dans ce contexte, la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi, sera très attendue. Les investisseurs suivront aussi jeudi la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre.

Son gouverneur, Andrew Bailey, s'est dit lundi plus optimiste sur l'économie britannique et a jugé que la remontée des taux de la dette souveraine était cohérente avec l'amélioration des perspectives économiques.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans se replie de près de deux points de base, à 1,6125%, ce qui favorise le mouvement haussier sur les marchés d'actions.

Il reste toutefois proche d'un plus haut depuis début février 2020 touché vendredi, à 1,642%.

En Europe, le rendement du Bund allemand de même échéance abandonne trois points de base, à -0,328%.

Le repli est identique pour les taux à dix ans français, italien ou encore espagnol.

VALEURS

Signe de l'optimisme des investisseurs sur la reprise, les secteurs les plus cycliques se distinguent avec notamment un bond de 2,45% pour l'indice européen du tourisme et des loisirs et de 0,98% pour celui de l'automobile.

A Paris, Stellantis gagne 3,21%, ArcelorMittal avance de 2,07% et ADP prend 3,32%.

En tête du CAC 40, Danone grimpe de 3,95% après la décision du conseil d'administration d'évincer de ses fonctions de PDG Emmanuel Faber, qui était sous la pression de deux des actionnaires du groupe depuis plusieurs mois.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,17%, portée par l'optimisme sur la conjoncture même si le recul des valeurs technologiques a limité les gains.

Les Bourses chinoises sont restées pour leur part pénalisées par les craintes d'un resserrement de la politique monétaire en dépit de l'annonce d'une croissance plus forte que prévu de la production industrielle et d'une progression des ventes au détail lors des deux premiers mois de l'année.

Le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a lâché 2,15%.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains signalent une ouverture en hausse de l'ordre de 0,3% lundi après une clôture dispersée vendredi à l'issue de laquelle le Dow Jones a fini sur un record de clôture.

L'indice a gagné 0,9% pour terminer à 32.778,64 points. Le S&P-500 a pris 0,10%, à 3.943,34 points tandis que le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a perdu 0,59% à 13.319,87 points.

Sur la semaine, le Dow a gagné 4,07%, le S&P 2,64% et le Nasdaq 3,09%.

CHANGES

Le dollar a atténué ses gains du début de séance avec le repli des rendements obligataires américains. Il est quasiment stable face à un panier de devises de référence après avoir gagné jusqu'à 0,2% plus tôt dans les échanges en Asie.

L'euro recule de 0,18% à 1,1933 dollar après avoir gagné 0,5% face au billet vert la semaine dernière.

Du côté des cryptomonnaies, le bitcoin retombe autour de 56.000 dollars après avoir touché samedi un record historique à 61.781,83 dollars.

Reuters a rapporté lundi, citant un responsable gouvernemental, que l'Inde envisageait d'interdire le négoce, la détention et le minage de cryptomonnaies.

PÉTROLE

Les cours du brut progressent, le baril de Brent se rapprochant des 70 dollars, soutenus par les bons indicateurs chinois qui laissent espérer une reprise de la demande de la Chine, premier importateur mondial de pétrole.

Le baril de Brent avance de 0,78% à 69,76 dollars et le brut léger américain gagne 0,81% à 66,14 dollars.

(Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DANONE
ARTICLES LES PLUS LUS