L'optimisme sur la reprise continue de profiter aux actions

par Laetitia Volga

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'optimisme sur la reprise continue de profiter aux actions
les Bourses européennes évoluent pour la plupart en hausse à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,45% vers 12h05 GMT. À Francfort, le Dax est stable et à Londres, le FTSE prend 0,41%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue sur une note positive jeudi à l'ouverture et les Bourses européennes évoluent pour la plupart en hausse à mi-séance, l'amélioration de la conjoncture économique et la réassurance par la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne qu'elles maintiendront une politique monétaire accommodante pour soutenir l'économie favorisant les actifs risqués.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture stable pour le Dow Jones, un gain de 0,4% pour le S&P-500 et de 0,8% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,45% à 6.158,02 vers 12h05 GMT. L'indice phare de la Bourse de Paris a inscrit en séance un plus haut depuis novembre 2000, à 6.171,45 points.

À Francfort, le Dax est stable et à Londres, le FTSE prend 0,41%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 0,42% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,31%. Le Stoxx 600 (+0,48%) revient à 436,40 points après un pic historique à 436,66.

Le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, publié mercredi, a montré que ses membres restaient prudents face aux risques persistants que fait courir la pandémie et qu'ils s'engageaient à soutenir l'économie jusqu'à ce que la reprise soit plus solide.

"De nombreux économistes et acteurs du marché étaient inquiets d'une poussée de l'inflation, mais la Fed ne semble pas l'être", a déclaré Hussein Sayed, stratégiste chez FXTM. "Attendez-vous à ce que les actions américaines continuent de surpasser les actions non américaines, du moins à court terme, à ce que les actions surpassent les obligations et, si les bénéfices des entreprises surprennent à la hausse, cela ouvrirait la voie à de nouveaux records."

Les "minutes" de la réunion de mars de la BCE ont montré que l'institution restait elle aussi déterminée à maintenir sa politique accommodante tant que nécessaire mais ses membres envisagent toutefois de réduire les achats de titres après l'accélération temporaire prévue au deuxième trimestre.

Sa présidente, Christine Lagarde, a annoncé plus tôt dans un communiqué que la pandémie continuera de freiner l'activité économique dans la zone euro à court terme mais que la croissance devrait s'accélérer une fois levées les mesures de confinement.

Le reste de la séance sera en outre animé par une intervention de Jerome Powell, le président de la Fed, lors d'un événement organisé par le Fonds monétaire international consacré à l'économie mondiale (16h00 GMT) et par le chiffre des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis (12h30 GMT). LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

A Paris, les valeurs du luxe évoluent en nette hausse, comme Hermes en tête de du CAC 40 avec un gain de 2,8% après un relèvement du conseil d'Oddo à "surperformance". Kering gagne 1,8% et LVMH 1,2%.

KPN prend 2,3% à Amsterdam en réaction à une information de presse sur un possible rachat du groupe de télécoms par des investisseurs privés, dont le suédois EQT (+1,5%).

CHANGES/TAUX

L'euro est stable face au dollar, autour de 1,1875.

Le dollar recule de 0,2% face à un panier de devises internationales, se rapprochant du creux de plus de deux semaines de mercredi.

La tendance est calme également sur le marché obligataire où le rendement du Bund allemand à dix ans affiche un repli d'un point de base à -0,33%. Son équivalent américain est inchangé, autour de 1,653%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole reculent, pénalisés par l'annonce par le département américain de l'Energie d'une augmentation plus importante que prévu des stocks d'essence aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le Brent perd 0,25% à 63 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,5% à 59,5 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS