L'Usine Matières premières

L’opération mains propres continue à Simandou

Myrtille Delamarche , ,

Publié le

L’hommes d’affaires israélien Beny Steinmetz, bénéficiaire de la fondation propriétaire de BSG Resources, qui eut un temps les droits sur une partie du gisement de fer géant de Simandou en Guinée, a été arrêté et assigné à résidence pour un soupçon de corruption.

L’opération mains propres continue à Simandou © Rio Tinto

Les autorités israéliennes ont arrêté et placé en résidence surveillée l’ancien titulaire des blocs nord (1 et 2) du gisement de fer de Simandou (Guinée, le milliardaire Beny Steinmetz. Sa société BSG Resources (BSGR), qui fait désormais valoir qu’il ne siège pas à son conseil de surveillance, est soupçonnée d’avoir payé des dizaines de millions de dollars de dessous-de-table à des officiels guinéens afin d’obtenir l’éviction de Rio Tinto de ces blocs et leur réattribution à un consortium entre BSGR et le groupe minier brésilien Vale par le régime dictatorial de l’ancien président guinéen Lansana Conte. Son successeur Alpha Conde avait lancé une révision de tous les contrats miniers signés avant son arrivée au pouvoir, révision qui avait abouti à l’annulation de l’attribution des blocs nord de Simandou à ce consortium.

En novembre, c’est Rio Tinto qui avait licencié pour des soupçons de corruption deux de ses directeurs - Alan Davies, directeur de la branche Énergie et minerais, et Debra Valentine, directrice juridique du groupe minier, dont ils auraient "échoué à maintenir les standards du code de conduite". La formule fait référence à la découverte d’échanges de courriers électroniques datant de 2011, qui évoquent le paiement de 10,5 millions de dollars à un consultant français proche du président guinéen Alpha Condé, François Polge de Combret, pour une prestation de conseil sur le projet de Simandou.  Rio Tinto a entre-temps cédé ses parts dans le gisement à son partenaire chinois Chinalco, renonçant ainsi au plus grand gisement inexploité de fer au monde.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte