"Veolia ne propose pas un projet industriel", dénonce le directeur général de Suez

Suez continue de dénoncer le projet de rachat présenté par Veolia. Le 6 septembre, le directeur général Bertrand Camus a critiqué une opération sans "projet industriel" et "funeste pour la France".

Partager
Le directeur général de Suez, Bertrand Camus, s'oppose fermement au projet de rachat de Veolia. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Le directeur général de Suez oppose un refus ferme à Veolia et à son offre de rachat. L'opération envisagée par le spécialiste du traitement des déchets et de l'eau est "aberrante pour Suez et funeste pour la France", a dénoncé Bertrand Camus dans un entretien publié dimanche 6 septembre par Le Figaro. Une semaine plus tôt, Veolia proposait à Engie de lui racheter 29,9 % de Suez en vue d'une éventuelle offre publique d'acquisition (OPA) sur le solde du capital de Suez.

"Suez n'a pas besoin de se marier"

Bertrand Camus ne pèse pas ses mots contre le projet de Veolia, qu'il qualifie "d'opération financière opportuniste" avec une "démarche baroque". "Suez n'a pas besoin de se marier", martèle le directeur général de l'entreprise.

Le patron estime aussi que l'offre de Veolia sous-valorise les actifs de Suez. Une opinion partagée par le président du conseil d'administration d'Engie. "Les cours de Bourse sont affectés par la Covid-19, alors que nous sommes en train de renouer avec la croissance : nous gagnons des marchés et notre programme de cessions avance", argumente Bertrand Camus.

Des scénarios en préparation sur la participation d'Engie

Le dirigeant évoque aussi les problèmes de concurrence, les risques pour l'emploi et les difficultés opérationnelles que provoquerait un tel rachat. "Veolia ne propose pas un projet industriel. Il propose de démanteler 40 % de notre activité en France", fustige le directeur général de Suez.

Bertrand Camus a confirmé que Suez travaillait sur une offre alternative pour racheter la participation d'Engie. "Nous avons des scénarios en préparation", indique-t-il en évoquant des actionnaires institutionnels espagnols, italiens et chiliens "de longue date".

"L’État doit être garant de l’équité dans cette opération", déclare le gouvernement

Le ministre français de l'Économie a indiqué dimanche 6 septembre que les différentes offres sur Suez seraient "examinées avec la même équité". "Il y a une proposition qui a été faite par Veolia. Il peut y en avoir d’autres", a indiqué Bruno Le Maire au micro d'Europe 1.

"L’État doit être garant de l’équité dans cette opération. Mais nous regarderons un certain nombre de conditions", a ajouté le ministre. L'État détient effectivement près de 24 % du capital d'Engie. Bruno Le Maire a rappelé à cette occasion que le gouvernement serait vigilant à la sauvegarde des emplois en France. Prié de dire si l'offre de Veolia était suffisante, Bruno Le Maire a répondu : "Toute offre peut toujours être améliorée".

Avec Reuters (Jean-Stéphane Brosse)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS