L'opérateur SFR va engager un plan de départs volontaires

PARIS (Reuters) - SFR va engager un plan de départs volontaires dont les modalités seront discutées en novembre avec les organisations syndicales, a fait savoir mardi un porte-parole du deuxième opérateur de téléphonie mobile en France.

Partager

Ce plan de départs s'inscrit dans un projet global de réorganisation de l'entreprise destinée à restaurer sa compétitivité face à la bataille des prix déclenchée par l'arrivée de Free sur le marché français du mobile.

"Nous avons présenté aujourd'hui au comité central d'entreprise les grandes orientations stratégiques de SFR pour l'avenir", a déclaré à Reuters un porte-parole.

"On a également annoncé ce matin un plan de départs volontaires qui sera présenté à la négociation en novembre en même temps que le projet de réorganisation", a-t-il ajouté.

Il n'a pas souhaité préciser combien de personnes seraient concernées par ce plan de départs volontaires ni l'ampleur des réductions de coûts que souhaite mettre en oeuvre l'opérateur.

Déstabilisée par les offres à prix agressifs du quatrième entrant, la filiale de Vivendi cherche à réduire ses coûts pour faire face à l'érosion attendue de son chiffre d'affaires et de sa marge.

Selon Les Echos, Bouygues Telecom, filiale de Bouygues, doit également annoncer ce même jour un plan de départs volontaires concernant plusieurs centaines de salariés à l'occasion d'un comité central d'entreprise.

Les deux opérateurs ont enregistré des fuites d'abonnés dans la foulée du lancement du dernier né des opérateurs mobiles mi-janvier qui a séduit 2,6 millions de clients sur les trois premiers mois de l'année grâce à deux offres sans engagement à prix chocs.

Dans la foulée, les opérateurs en place ont revu à la baisse une partie de leurs offres, ce qui devrait contribuer à peser sur leurs marges à mesure que leurs clients renouvelleront leurs contrats.

SFR, qui a perdu 620.000 clients dans le mobile sur les trois premiers de l'année, anticipe un recul de 12 à 15% de son résultat opérationnel en 2012.

Bouygues a quant à lui perdu 379.000 clients sur les trois premiers mois de l'année et anticipe pour 2012 un recul de 10% de son chiffre d'affaires ainsi qu'une diminution d'environ 250 millions d'euros de son résultat opérationnel (Ebitda).

Il a déjà dévoilé fin février un plan de 300 millions d'euros d'économies de coûts passant notamment par une revue de ses modes de distribution.

Gwénaëlle Barzic

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS