L'Opep devrait prolonger l'accord de réduction

VIENNE (Reuters) - L'Opep devrait sans doute prolonger de neuf mois l'accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l'année, ont dit mardi des délégués, à deux jours de la réunion ministérielle de Vienne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Opep devrait prolonger l'accord de réduction

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, s'est déjà prononcée en faveur d'une telle extension destinée à rééquilibrer un marché mondial saturé et à empêcher que les cours ne redescendent en deçà des 50 dollars le baril.

L'Irak, le deuxième producteur du cartel, partage également ce point de vue et a dit lundi ne pas s'attendre à rencontrer d'opposition au sein de l'organisation pour prolonger cet accord censé expirer fin juin. Le Koweït, allié traditionnel de l'Arabie saoudite, a cependant dit mardi que si tous les pays membres de l'Opep étaient d'accord sur la nécessité de rééquilibrer le marché, toute décision d'une prolongation jusqu'en mars 2018 devait satisfaire l'ensemble des parties, encore que la plupart des délégués présents à Vienne s'attendent à une réunion sans difficulté particulière jeudi.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Le point de vue du ministre du Pétrole saoudien semble exact et aucune objection sérieuse n'est prévisible, pour autant qu'il y en ait", a déclaré l'un d'eux. "Pas de surprises", a renchéri un autre délégué. "Je pense que ce sera une réunion qui endossera sans peine une prolongation jusqu'en mars 2018; pour ce qui concerne les schistes américains, ils croîtront mais pas indéfiniment", a dit une troisième source.

Les ministres du Pétrole de l'Opep et de pays extérieurs au cartel doivent se réunir le 25 mai pour décider des suites à donner à leur accord, entré en vigueur le 1er janvier et par lequel ils ont réduit leur production cumulée de 1,8 million de barils par jour.

(Alex Lawler et Rania El Gamal; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS