Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

L'Office des chemins de fer du Maroc investira plus de 700 millions d'euros en 2014

, ,

Publié le

Au delà du programme ferroviaire à grande vitesse, l’Office des chemins de fer marocain renouvelle son parc matériel, wagons notamment,  et ses équipements dans le cadre de son programme de développement 2010-2015. Fournisseurs favoris jusqu'ici : Alstom et Ansaldobreda.

L'Office des chemins de fer du Maroc investira plus de 700 millions d'euros en 2014
Livraison de locomotive Prima Alstom au Maroc en 2012
© dr

L'ONCF continue d'investir. L'Office des chemins de fer, opérateur unique du pays, veut renforcer son matériel roulant. Selon la presse marocaine, il lancerait même bientôt une consultation internationale pour l'acquisition de 50 nouveaux wagons voyageurs cette année.

Réuni à Rabat le 23 décembre, en présence du ministre des transports (l'ONCF est un établissement public) le conseil d’administration de l’'Office avait, en tout cas, dévoilé un budget d'investissement conséquent pour 2014, à savoir 8 milliards de dirhams (720 millions d'euros).

Sur ce pactole, cinq milliards seront consacrés à la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca. Mais trois autre milliards de dirhams serviront à la mise à niveau du réseau classique.

Ces projets font partie d'un plan global d’investissement sur la période 2010-2015 de 33 milliards de dirhams (2,9 milliards d'euros) dans le cadre d'un "contrat programme" avec l'État.

Le plan comprend, outre la ligne à grande vitesse qui doit être achevée début 2015, et dont le matériel roulant (14 TGV Duplex) sera fourni par Alstom, le triplement de la ligne Kenitra-Casablanca, la mise à niveau de la ligne ferroviaire Settat-Marrakech et le renouvellement et l'extension d'une partie du matériel roulant conventionnel. A cela s'ajoutent des travaux dans les gares, la sécurisation de passage à niveau ou encore la généralisation des automates distributeurs de billets.

En hausse. L'ONCF a réalisé au premier semestre 2013 un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dirhams (161 millions d'euros)  en hausse de 3,1 % et un résultat d’exploitation de 341,2 millions de dirhams (30,4 millions d'euros) en progrès de 16,4%. Basé à Rabat, il emploie 7 800 salariés.

En matière de matériel roulant, ces dernières années, l'Office marocain s'est notamment tourné vers l'italien Ansaldobreda, filiale du groupe Finmeccanica, et le français Alstom.

ACHAts centralises

Ansaldobreda a fourni à la fin de la dernière décennie 24 rames passagers à deux étages électriques (encadré). Une autre filiale de Finmecanica, Ansaldo STS a gagné l'an dernier la signalisation de la future LGV.

L'ONCF a, par ailleurs, commencé début 2012 à réceptionner 20 locomotives électriques Alstom Prima dernière génération, commandées fin 2007, afin de densifier son offre tant sur le volet voyageurs que fret.

Voilà quelques années, l'ONCF avait par ailleurs signé un partenariat avec la SNCF afin d'acquérir d'anciennes rames Corail et se fournit aussi en locomotive de fret d'occasion et "retrofitées" auprès du croate Gredelj.

L'ensemble de ces investissements s'inscrit dans un objectif extrêmement ambitieux. L'ONCF vise, en effet, 133 millions de voyageurs par an en 2030... contre 36 millions en 2012.

En attendant, au premier semestre 2013, l'ONCF a vu son trafic passager croitre de 5,6% à plus de 18 millions de voyageurs, à quoi s'ajoutent 18 millions de tonnes de fret, en majorité des phosphates.

A noter enfin que l'Office a mis en place une direction centrale des achats depuis le 1er avril 2013. Avis aux amateurs.

Nasser Djama, avec P.-O. Rouaud

Quant Ansaldobreda raflait plus de 150 millions d'euros de contrats
Le programme d’investissement 2010-2015 fait suite notamment à la commande en 2003 de 24 rames duplex Z2M d'Ansaldobreda au prix unitaire de 85 millions de dirhams (7.5 millions d'euros). Une commande dépassant alors 2 milliards de dirhams executée à partir de 2007. Ces rame duplex automotrices offrent 376 places assises (vitesse maximale 160 - 180 km/h). Elles ont fortement accru la capacité de la ligne Casablanca-Rabat, de loin la plus fréquentée du pays.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle