Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’OCDE prévoit un pic du chômage pour 2010

Publié le

Emploi-Pro Dans une étude publiée le 16 septembre, les économistes de l’OCDE promettent une année 2010 sous le signe du chômage. Tous les pays sont concernés. La France serait moins touchée que ses voisins même si son taux de chômage pourrait atteindre les 11 %. Un pic jamais atteint depuis 1945.

L’OCDE prévoit un pic du chômage pour 2010 © Reuters

« Les gouvernements doivent prendre rapidement des mesures décisives pour empêcher que la récession ne débouche sur une crise durable de l’emploi ». C’est par cette phrase, véritable douche froide, que Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE, a commenté la dernière parution de ses experts : Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2009. Alors que des signes de reprise se font, chaque jour, plus nombreux et que les bourses mondiales, à commencer par celle de Paris, reprennent des couleurs, l’OCDE prévient ses états-membres : « L’une des principales préoccupations des gouvernements au cours de ces prochains mois doit être d’aider les demandeurs d’emploi ».

Car l’OCDE estime que le taux de chômage va augmenter en son sein l'année prochaine. Il a déjà atteint le niveau le plus fort d’après-guerre à 8, 7 %. Il pourrait voisiner les 10 % en 2010. Soit quelque 57 millions de chômeurs. Les experts du château de la Muette sont aujourd’hui convaincus que les gouvernements doivent adapter leur marché de l’emploi et leurs politiques sociales afin de venir en aide aux personnes menacées de chômage de longue durée.

des mesures contre le chômage


Pour faire face, l’OCDE préconise une série de mesures pour amortir le choc du chômage :

1/ « Aider les jeunes qui ont été le plus durement touchés par la crise, surtout ceux qui sont peu ou non-qualifiés. En agissant ainsi, on réduira le risque d’une « génération perdue » de jeunes victimes du chômage de longue durée et perdant contact avec le marché du travail ».

2/ « Renforcer les dispositifs de protection sociale pour éviter que les sans-emploi ne basculent dans la pauvreté : en moyenne, dans la zone de l’OCDE, 37 % des personnes vivant dans un ménage sans emploi sont pauvres, soit cinq fois plus que pour les individus vivant dans un ménage où au moins une personne travaille ».

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle