L’OCDE et l’Union européenne lancent un portail mondial des rappels de produits dangereux

Un nouveau portail en ligne référençant les produits retirés du marché pour des raisons de sécurité vient de voir le jour. Sa particularité : il a une dimension internationale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’OCDE et l’Union européenne lancent un portail mondial des rappels de produits dangereux

Ce "portail mondial des rappels de produits" est un projet élaboré conjointement par l’Union européenne et des pays l’organisation de coopération et de développement (OCDE), dont les États-Unis, l’Australie et le Canada.

Jouets, biberons, chaises … En un clic, particuliers et distributeurs auront accès à des informations sur les produits retirés du marché, leurs fabricants et leurs dangers potentiels. Ils pourront ainsi s’assurer de la sécurité des produits qu’ils envisagent d’acquérir. 3000 notifications de rappels devraient être déposées sur le portail chaque année.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon l’OCDE, "les décès et les blessures imputables à des produits défectueux coûtent chaque année plus de mille milliards de dollars". Grâce à ces échanges d’informations entre pays, l’organisation espère renforcer la coopération entre les gouvernements afin d’agir plus vite en cas de problèmes sur des produits.

Les rappels de produits n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Les administrations de nombreux pays publient déjà sur leurs sites web les avis de rappels de produits. Dans l’Union européenne, c’est le système d'alerte rapide Rapex qui référence les produits non alimentaires dangereux et les mesures correctives prises (1500 à ce jour sur 2012).

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS