L'OCDE dénonce les subventions massives aux énergies fossiles

Selon l'organisation internationale, les énergies fossiles reçoivent chaque année 160 à 200 milliards de dollars de subventions rien que dans l'OCDE et 6 pays émergents. De quoi risquer de pérpétuer des technologies polluantes et émettrices de CO2.

Partager

Pompe à essence - DR

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans un rapport publié le lundi 21 septembre, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a dénoncé les importantes subventions versées aux énergies fossiles. L'étude, qui porte sur les 34 pays membres et 6 pays émergents (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie, Russie), calcule que 160 à 200 milliards de dollars de soutiens ont été consacrées aux énergies émettrices de CO2 entre 2010 et 2014. Ces aides concernent pour 82 % le pétrole, 10 % le gaz et 8 % le charbon.

800 subventions

Leurs formes sont très variables. L'OCDE a recensé 800 subventions dans les 40 pays de l'étude. Il s'agit d'exemptions de taxes, de TVA réduites, d'aides directes, de bons d'essences pour les ménages à faibles revenus... De même, les bénéficiaires sont très nombreux. Une part va directement à l'exploration et à la production, principalement en Russie, aux Etats-Unis et au Canada. Le reste concerne les zones insulaires, les taxis, les routiers, les administrations nationales, etc.

"Ces subventions accentuent le risque de perpétuer pendant des années, voire des décennies, des technologies polluantes", jugent les auteurs du rapport. Leur diminution permettrait de réduire les émissions de CO2, un message important à deux mois et demi du sommet sur le climat à Paris (COP21). Mais l'OCDE juge aussi que ces subventions diminuent les recettes fiscales qui pourraient servir l'éducation ou la santé.

Des subventions à la baisse

Déjà, en 2014, une étude de l'Agence Internationale de l'énergie (AIE) assurait qu'en 2013, les énergies fossiles avaient bénéficié de 548 milliards de dollars principalement dans les grands pays exportateurs du Moyen-Orient et de l'Afrique. Le périmètre géographique et la méthodologie de l'étude de l'AIE étaient différents de celle de l'OCDE. Aussi, fort de ces deux travaux, l'OCDE estime que les subventions fossiles s'établissent entre 500 et 600 milliards de dollars par an dans le monde entier.

Cependant, le rapport de l'OCDE juge aussi que ces subventions sont légèrement à la baisse depuis 2012. Le Mexique et l'Indonésie ont par exemple ont réduit leurs soutiens à la consommation de carburant. Plusieurs efforts de pays européens sont cités comme par exemple aux Pays-Bas, en Allemagne ou encore en France. Cette dernière a mis en place une taxe carbone sur les produits pétroliers, dont les effet reste à mesurer, expliquent les analystes.

Ludovic Dupin

1 Commentaire

L'OCDE dénonce les subventions massives aux énergies fossiles

verdarié
22/09/2015 19h:04

Supprimons les subventions et les taxes qui s'ajoutent au prix de ce que nous payons.Du coup nous supprimerons tous ceux qui se graissent et qui n'ont qu'un intérêt c'est de faire continuer à vivre tous ces systèmes.

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS