Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’Occitanie joue la carte du 4.0

, ,

Publié le

Publi-rédactionnel Adossée à sa voisine la Nouvelle-Aquitaine, la région Occitanie n’est pas en reste. Deuxième pôle universitaire de France, la région est à la deuxième place en terme d’investissements de R&D avec le taux de R&D rapporté au PIB le plus élevé de France.

L’Occitanie joue la carte du 4.0

Biotechnologies, viticulture, aéronautique & spatial, mobilité du futur sont autant de domaines de l’industrie 4.0 en plein développement dans cette grande région du Sud-Ouest. Troisième au niveau français pour capter les investissements étrangers, l’Occitanie a notamment attiré de belles pépites plongées au cœur de l’Usine de futur à l’image de l'américain Zimmer Biomet, leader mondial dans le domaine de la musculo-squelettique qui a posé son centre R&D des activités robotiques à Montpellier ou encore de la société Hyperloop Transportation Technologies qui a installé son centre de recherches et développement européen à Toulouse pour développer son projet de train ultrarapide (1 200 km/h) imaginé par Elon Musk.

Avec 38 % des investissements étrangers réalisés en France, l’Occitanie attire les investisseurs plus particulièrement dans les domaines de l’aéronautique, du ferroviaire et du naval. Cela la place en pole position des régions d’accueils en France dans ces domaines. Et l’on ne devrait pas en rester là. « Notre potentiel est encore immense et notre ambition est bien d’accéder à la première marche du podium dans les années à venir » a déclaré Carole Delga, la présidente de Région. Par ailleurs, les entreprises historiquement implantées dans la région investissent et se tournent, elles aussi, vers l’industrie 4.0. De gros investissements ont été dernièrement réalisés dans la région notamment pour la nouvelle plateforme logistique d’Airbus inaugurée l’été dernier à Cornebarrieu à côté de Toulouse pour un investissement de 30 M€, la nouvelle usine d’Excent à Pujaudran dans le Gers et la nouvelle unité d’embouteillage du groupe coopératif Vinovalie. Ce dernier a investi 17,50 M€ pour se doter à Saint-Sulpice dans le Tarn d’un site ultramoderne dont la capacité d’embouteillage est de 25 millions de bouteilles par an. De quoi renforcer l’attractivité de l’Occitanie et son implication dans l’Usine du Futur.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle