L'Italien ADR investit 5 millions d'euros dans la Société Ardennaise d'Essieux à Ham-les-Moines

Leader mondial des essieux agraires, le groupe italien Assali Disco Radrizzani va injecter 5 millions d'euros pour permettre à la Société Ardennaise d'Essieux, basée à Ham-les-Moines (Ardennes), de renforcer ses positions dans le domaine des essieux routiers pour véhicules industriels.

Partager
L'Italien ADR investit 5 millions d'euros dans la Société Ardennaise d'Essieux à Ham-les-Moines

Le groupe italien Assali Disco Radrizzani tient les promesses faites le 18 juillet 2013 devant le tribunal de commerce de Sedan (Ardennes) lors de l'homologation du plan de cession de la Société Ardennaise d'Essieux. Mise en liquidation parce qu'elle avait subi de plein fouet la baisse des immatriculations de semi-remorques - passées de 31 000 en 2008 à 15 000 en 2012 -, cette PME située à Ham-les-Moines (Ardennes) va bénéficier grâce à son repreneur transalpin d'un plan d'investissements de cinq millions d'euros sur cinq ans.

Davide Radrizzani, le responsable des activités françaises, a dressé les grands axes d'un programme de développement qui rassure les 63 salariés restés en poste. Spécialisée dans la fabrication d'essieux routiers pour les véhicules industriels, la Société Ardennaise d'Essieux va rapidement rénover son outil industriel et accroître ses capacités de production.

Agrandissement de l'outil industriel

"Nous allons procéder à une extension de l'entreprise et créer un bâtiment de 5 000 mètres carrés pour augmenter de 50 % la surface couverte afin de développer une zone de stockage, réagencer tous les flux de production et réaliser une ligne de peinture cataphorèse" explique Davide Raddrizzani.

Le géant italien (1 100 salariés dans 14 sites de production dans le monde et 200 millions d'euros de chiffre d'affaires) va aussi développer les outils de contrôle en augmentant le parc de machines-outils à commande numérique. La Société Ardennaise d'Essieux sera, par ailleurs, dotée de nouvelles lignes de montage et de soudure et d'un nouveau logiciel de gestion et de production.

"Grâce à une action marketing et à l'appui du service commercial du groupe, on va aussi se donner plus de visibilité à l'international et essayer de passer notre activité de 10 à 50 % à l'export", ajoute Denis Disy, le directeur du site.

L'investisseur italien qui possède aussi, depuis 1989, Colaert Frères à Steenbecque (Nord), veut, à travers ces différents chantiers, booster l'entreprise ardennaise et lui permettre de passer son chiffre d'affaires de 13 millions d'euros en 2013 à 30 millions d'euros en 2017. Avec à la clé une production annuelle de 15 000 essieux.

La Société Ardennaise d'Essieux veut aussi renforcer ses positions dans la production d'essieux pour équipements de châssis de citernes et dans le domaine des pièces détachées (tambours, mâchoires de frein, roulements..) destinées à une centaine de distributeurs français.

Pascal Remy

0 Commentaire

L'Italien ADR investit 5 millions d'euros dans la Société Ardennaise d'Essieux à Ham-les-Moines

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS