L'Italie pourrait réduire sa prévision de croissance 2011

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien va revoir en légère baisse sa prévision officielle de croissance pour l'an prochain à l'occasion de la présentation dans les prochains jours par le Trésor de ses nouvelles projections, a-t-on appris mercredi de source gouvernementale.

Partager

Un responsable, qui a requis l'anonymat, a déclaré que la prévision actuelle d'une hausse de 1,5% du produit intérieur brut (PIB) serait "un peu" revue en baisse, ce qui devrait la rapprocher de celles des prévisionnistes indépendants.

Il a précisé que les projections pour cette année, qui anticipent une hausse de 1,0% du PIB et un déficit budgétaire de 5,0%, ne devraient pas être modifiées, ou alors très légèrement.

"Les prévisions 2010 de croissance et de déficit seront assez largement en ligne avec les prévisions actuelles", a déclaré cette source.

La Confindustria, principale fédération patronale italienne, anticipe une croissance de 1,3% l'an prochain mais la Banque d'Italie est plus pessimiste avec un pronostic de +1,0% seulement.

Les prévisions du Trésor, rassemblées dans un document intitulé DPF, devaient initialement être présentées le 15 septembre au plus tard. Des officiels déclarent désormais qu'elles seront dévoilées avant la fin du mois.

Le DPF inclura des projections actualisées sur l'évolution de la dette publique italienne, attendue pour l'instant à 118,4% du PIB cette année et 118,7% en 2011, ce qui la situe parmi les plus lourdes de la zone euro.

Gavin Jones, Marc Angrand pour le service français, édité par Gilles Guillaume

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS