Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Italie échappe au blâme

,

Publié le


Les ministres des finances de la zone euro ont décidé de ne pas donner d'avertissement précoce à l'Italie pour le dérapage de ses déficits publics.
Silvio Berlusconi, qui assure l'intérim de son ministre de l'Economie et des Finances, Giulio Tremonti démissionné ce week-end, a présenté ce matin, dans les grandes lignes, le plan de mesures budgétaires qui sera mis en oeuvre très prochainement. Ce plan d'économies, de l'ordre de 7,5 milliards d'euros au total pour l'année 2004, comprend 5,5 milliards d'euros de réductions des dépenses et de diminution d'exonérations fiscales, et 2 milliards de mesures ponctuelles.
Ces mesures correspondent à ce qu'attendait la Commission européenne qui avait évalué il y deux mois l'effort que devrait fournir Rome pour éviter de sortir des clous du pacte de stabilité. Le ministre néerlandais Gerrit Zalm a rappelé néanmoins, que l'Italie devrait prendre d'autres mesures d'assainissement pour éviter à nouveau un dérapage l'année prochaine.
Mario Monti, actuellement commissaire européen à la Concurrence, semble largement plébiscité par une grande partie du gouvernement et de la presse italienne pour reprendre les rennes de l'Économie et des Finances du pays. L'intéressé n ?a pas souhaité faire de commentaire.
N.A

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle