Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'Isae-Supaero s'offre une nouvelle soufflerie aéroacoustique à Toulouse

, , , ,

Publié le

L'Isae-Supaero vient de lancer un nouveau chantier sur son campus toulousain : la construction d'une soufflerie aéroacoustique de nouvelle génération dédiée à la conception des aéronefs du futur.

L'Isae-Supaero s'offre une nouvelle soufflerie aéroacoustique à Toulouse
De gauche à droite : Marc Chappuis, secrétaire général aux Affaires Régionales, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et Carole Delga, présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, invités à poser la 1ère pierre de la nouvelle soufflerie de l'Isae-Supaero.
© Marina Angel

Moins d'un an après avoir inauguré en grande pompe son nouveau campus toulousain, entièrement réaménagé et redéployé à l'issue d'un chantier de plusieurs années, l'Isae-Supaero, l'Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace, engage de nouveaux travaux, avec la construction d'un bâtiment de 1700 m² qui accueillera bientôt une nouvelle soufflerie. La 1ère pierre vient d'être officiellement posée ce mardi 13 septembre. L'investissement total est de 9 millions d’euros. L’infrastructure est financée par le Plan Campus porté par l'Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées. L’équipement scientifique est quant à lui financé au titre du Contrat de Plan Etat-Région, par le Conseil régional Occitanie, Toulouse Métropole et le Ministère de la Défense, tutelle de l'Isae-Supaero. La nouvelle soufflerie devrait être mise en service en septembre 2017.

Pour des avions plus silencieux

L'objectif est à la fois de prendre le relais de l'ancienne soufflerie aérodynamique dont disposait l'Ensica sur son ancien site toulousain avant son regroupement sur le site de l'Isae-Supaero et de profiter de l'occasion pour se doter d'un outil plus performant. Grâce à ses spécificités techniques, notamment une vitesse de 80 mètres par seconde, soit les conditions que rencontrent les avions de transport civils dans la phase d'approche, cette nouvelle soufflerie doit contribuer à définir et valider la pertinence de nouvelles configurations d’aéronefs. Les essais porteront principalement sur la réduction de la traînée aérodynamique et des émissions sonores dans le cadre de la conception d'avions plus silencieux et plus propres. Ils s'inscrivent dans les objectifs de réduction des émissions de CO2 et de bruit perçu (moins 50% à l’horizon 2020) liés aux défis des visions 2020 et 2050 définis par le Conseil pour la recherche aéronautique civile (Corac).

"Nous devons veiller à maintenir le niveau d'excellence de nos installations. Cette soufflerie, plus seulement aérodynamique, mais aussi aéroacoustique, qui n’a pas d’équivalent dans les universités européennes, favorisera les coopérations entre recherche publique et opérateurs privés et contribuera à l'attractivité internationale de notre campus", a notamment souligné Olivier Lesbre, directeur général de l'Isae-Supaero, à l'occasion du lancement officiel de ce nouveau chantier.

Créé en octobre 2007 sur la base du regroupement administratif des deux écoles d'ingénieurs toulousaines, Supaero et Ensica, l'Isae-Supaero accueille 1 700 étudiants sur son campus toulousain, dont 30% d'étudiants étrangers et a délivré 650 diplômes en 2015.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle