L'IRT Jules Verne esquisse son projet d'usine du futur

Bon élève des investissements d’avenir, l’Institut de recherche technologique de Bouguenais (Loire-Atlantique) avance rapidement et dévoile ses nouveaux projets : démonstrateurs, usine du futur, pôle de formation, etc. b

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'IRT Jules Verne esquisse son projet d'usine du futur

L’Institut de recherche technologique (IRT) Jules Vernes, situé à Bouguenais (Loire-Atlantique), spécialisé dans les "technologies avancées de production composites, métalliques et structures hybrides", lancera fin 2013 les études pour son atelier du futur, lequel devrait être basé, à l’horizon 2016 ou 2017, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), non loin du Centre de réalité virtuelle (livrable en 2014) avec lequel il travaillera étroitement.

Si ses contours restent à définir, le projet devrait s’étendre sur 5 000 à 10 000 mètres carrés couverts, de façon à accueillir des chaînes et des moyens de production robotique et cobotique (faire cohabiter l’homme et le robot) en grandeur réelle. Le projet concerne les secteurs aéronautique, naval et automobile.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

40 millions d'euros dans un pôle de formation

L’IRT va également monter en puissance dans la formation sur deux volets : la constitution d’un réseau sur les technologies avancées de production au plan national sur différents niveaux de formations avec une mutualisation des moyens.

Le second porte sur la création d’un pôle de formation. Selon Stéphane Cassereau, le directeur de l’IRT, il faut imaginer un bâtiment de 7 000 mètres carrés à Bouguenais, près du Technocampus EMC2. Avec les équipements et une structure d’hébergement de 100 chambres, le projet avoisinerait les 40 millions d'euros. Il impliquerait la région dans l’apprentissage, Nantes métropole pour l’hébergement et la Chambre de Commerce. Il s’inscrirait dans des appels à projets gouvernementaux ouverts jusqu’en 2014.

Des projets futurs pour l'IRT

Dans la continuité de Robofin, démonstrateur de robot d’usinage sur rail, en place dans le Technocampus, un autre démonstrateur de 2,5 millions d'euros sera acquis en 2014. Il porte sur une presse de formage haute température de titane de 10 mètres carrés. La société nantaise ACB, spécialisée dans le titane pour l’aéronautique, serait chef de file du programme justifiant cet équipement.

Autres projets de l’IRT : le Technocampus Océan, prévu pour 2015, dont l'investissement s'élève à 45 millions d'euros, une maison Jules Verne, qui hébergera les équipes de l’Institut et un pôle acoustique au Mans (Sarthe).

Emmanuel Guimard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    ACB
ARTICLES LES PLUS LUS