L'IRS 2, premier jalon du quartier de la santé à Nantes

L'Institut de recherche en santé 2 (IRS 2), basé à côté de Nantes Biotech, a été inauguré le 6 janvier sur l’Île de Nantes. 32 millions d'euros ont été investis dans cet ensemble donnant de l'espace à la recherche médicale nantaise et aux start-up des biotechnologies qui en découlent.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'IRS 2, premier jalon du quartier de la santé à Nantes
L'Institut de recherche en santé 2 (IRS 2) de Nantes.

L'Institut de recherche en santé 2 (IRS 2), inauguré le 6 janvier 2016, et Nantes Biotech, le bâtiment voisin qui vient de s'achever, sont les deux premiers jalons du vaste quartier de la santé de l'Île de Nantes (Loire-Atlantique). C'est là que sera reconstruit ex-nihilo, à l'horizon 2026, le CHU de Nantes, un projet d'1 milliard d'euros. Les deux infrastructures ont nécessité un investissement de 32 millions d'euros dont 20 millions d'euros pour l'IRS 2 et 12,2 millions d'euros pour Nantes Biotech.

Ces deux premiers bâtiments, totalisant 14 000 m² de surfaces utiles, permettent de reloger des équipes de recherche et des sociétés de biotechnologies très à l'étroit au sein du CHU. Ils offrent surtout un potentiel immobilier pour les futurs développements de la filière. Pour l'heure, les deux édifices accueillent 150 chercheurs. Ils seront 300 à terme, en comptant les effectifs des entreprises qui s'y développeront.

L'IRS 2, qui a représenté un investissement de 20 millions d'euros, sous maîtrise d'ouvrage de la région Pays de la Loire, abrite des équipes travaillant sur les maladies infectieuses et les biostatistiques. Elles travaillent notamment sur des sujets transversaux comme les liens entre immunologie et cancer, sur la résistance aux antifongiques, ou sur les conséquences de traumatismes crâniens sur l’immunodépression…

L'immeuble Nantes Biotech, d'un coût de 12,2 millions d'euros, sous maîtrise d'ouvrage de Nantes métropole, abrite en particulier l'Unité mixte de recherche (UMR) 1089 "Thérapie génique pour les maladies de la rétine et les maladies neuromusculaires", un laboratoire de 60 personnes fondé par Philippe Moullier en 1993. Le site héberge aussi six sociétés de biotechnologies dont ose immunotherapeutics, Horama, Atlangram ou Olmix.

Emmanuel Guimard

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS