Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Irlande, berceau des disques durs de Seagate

,

Publié le

Diaporama Un quart de la production mondiale de têtes de lecture-écriture pour disques durs est assurée par la seule usine Seagate de Derry, en Irlande du Nord. Les têtes sont réalisées selon des méthodes analogues à celle utilisées pour les semi-conducteurs. Visite d’usine en images.

L'Irlande, berceau des disques durs de Seagate © Seagate

D’extérieur, l’usine Seagate de Springtown, un faubourg de Derry en Irlande du Nord, ne présente aucun caractère particulier. Il s’agit pourtant de la plus grosse unité de production de têtes de lecture-écriture pour disques durs au monde.

Chaque année, elle fabrique environ 500 millions de têtes, soit 80% de la production totale de Seagate, numéro un mondial des fabricants de disques durs, ou 25% de la production mondiale.

A l’intérieur, on se croirait dans usine de semi-conducteurs. Les salles blanches sont soumises aux mêmes conditions de propreté, et le travail s’y apparente, avec des procédés de photolithographie et de dépôt de composants. Mais une céramique de carbure d’aluminium - titane remplace le silicium.

Après un traitement réparti en quatre grandes phases (dépôts sous vide, placage, photolithographie, métrologie), chaque tranche de céramique donne naissance à 70 000 têtes. Ces têtes sont alors envoyées vers un site en Malaisie, qui va réaliser les bras qui les supportent. L’assemblage final du disque sera quant à lui assuré par deux usines chinoises de Seagate.

"Cette usine assure les meilleurs coûts de production du monde, assure Ian O’Laeary, le directeur de la communication de Seagate pour l’Europe. Nous sommes dans une industrie qui exige des investissements très importants, qui sont les mêmes quel que soit le pays. Et nous bénéficions ici d’une main d’œuvre de grande qualité, dont le coût est tout à fait marginal par rapport aux investissements".

La visite de l’usine le prouve. Les machines ont la part belle. Les opérateurs sont peu nombreux et leur rôle est surtout tourné vers le contrôle.


 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle