Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’Irlandais Tippagral injecte 4 millions d’euros sur son site de Dijon

, , ,

Publié le

L’entreprise Tippagral augmente de 30% ses capacités de production et améliore considérablement les conditions de travail sur son site de Longvic (Côte-d'Or).

L’Irlandais Tippagral injecte 4 millions d’euros sur son site de Dijon © Traces Ecrites

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

La coopérative laitière irlandaise Tippagral de Tipperary bouclera avant la fin 2016 un programme de 4 millions d’euros d’investissements sur son usine et filiale de Longvic, près de Dijon (Côte-d'Or) de transformation de fromage. "Nous devrions avoir l’un des sites les plus performants d’Europe", se félicite Oisin Morrin, le directeur général.

L’entreprise agroalimentaire a réalisé une extension de 1 200 mètres carrés et dispose dorénavant de 6 000 mètres carrés couverts, en grande partie rééquipés de nouveau matériel. Convoyeurs, matériels de découpe, séparatrices qui pèsent les produits râpés ou en cossettes, puis les envoient à une ensacheuse pour le conditionnement, l’automatisation a été la plus poussée possible.

46 % de progression en cinq ans

"Grâce à ces développements, nous augmentons de 30 % nos capacités productives et nous améliorons considérablement les conditions de travail de nos 30 salariés", précise Oisin Morrin. Tippagral transforme de la Mozzarella, du Cheddar, de l’Edam, du Gouda ou encore de la Mimolette. Arrivés en meules, ces fromages finissent en râpé, en mini-dés, en cossettes, en petits blocs ou encore en tranchettes.

Le transformateur livrera cette année 13 000 tonnes de produits. Il s’adresse uniquement à une clientèle de professionnels : restauration hors foyer (RHF), collectivités (cantines, hôpitaux…), industrie du plat cuisiné, "cash and carry", livrés sur plate-forme ou via des grossistes.

Le dernier chiffre d’affaires s’établit à 48 millions d’euros en 2015, dont 16 % à l’exportation, et l’activité bénéficie d’une progression constante qui atteint les 46 % ces cinq dernières années.

Didier Hugue

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle