L'Iran produit de l'uranium métal en violation de l'accord, confirme l'AIEA

par Francois Murphy
Partager
L'Iran produit de l'uranium métal en violation de l'accord, confirme l'AIEA
L'Iran a mené à exécution son projet de production d'uranium métal, a confirmé mercredi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), malgré les avertissements adressés par les puissances occidentales à Téhéran à propos de ce qui constitue une violation de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. /Photo prise le 16 décembre 2020/REUTERS/Lisi Niesner

VIENNE (Reuters) - L'Iran a mené à exécution son projet de production d'uranium métal, a confirmé mercredi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), malgré les avertissements adressés par les puissances occidentales à Téhéran à propos de ce qui constitue une violation de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

Téhéran a commencé en 2019 à s'affranchir étape par étape du Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPOA en anglais) encadrant ses activités nucléaires, en réponse au retrait des Etats-Unis de l'accord annoncé un an plus tôt par l'ancien président Donald Trump, lequel a rétabli les sanctions économiques américaines contre l'Iran.

Ces derniers mois, l'Iran a multiplié les manquements à l'accord de 2015, une démarche qui pourrait compliquer les efforts visant à ce que les Etats-Unis redeviennent partie prenante de l'accord, comme envisagé par le nouveau locataire de la Maison blanche, Joe Biden.

En réponse à l'assassinat en novembre dernier de l'un de ses principaux spécialistes du nucléaire, qu'il a attribué à Israël, Téhéran a adopté une loi appelant au développement de son programme et a prévenu en décembre l'AIEA de son intention de produire de l'uranium métal comme combustible pour un réacteur de recherche.

"Le directeur général Rafael Mariano Grossi a informé aujourd'hui les Etats membres de l'AIEA des récents développements concernant les activités de recherche et développement de l'Iran sur l'uranium métal dans le cadre de son objectif de produire du combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran", a indiqué l'AIEA dans un communiqué.

Un rapport publié mercredi, que Reuters a pu consulter, indique que l'Iran prévoit de mener des recherches sur l'uranium métal en utilisant de l'uranium naturel avant de recourir à de l'uranium enrichi à 20%, soit le niveau actuel d'enrichissement de son uranium.

Paris, Londres et Berlin, signataires de l'accord de 2015, ont fait part le mois dernier de leurs préoccupations et mis en garde Téhéran sur la production d'uranium métal.

(version française Jean Terzian)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS