L'Iran prévoit de produire de l'uranium métal enrichi à 20%, selon l'AIEA

par Francois Murphy
Partager
L'Iran prévoit de produire de l'uranium métal enrichi à 20%, selon l'AIEA
L'Iran a informé l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de son intention de produire de l'uranium métal enrichi jusqu'à 20%, a fait savoir mardi l'agence onusienne, une démarche qui devrait provoquer la colère des puissances occidentales tentant de relancer l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. /Photo prise le 24 mai 2021/REUTERS/Lisi Niesner

VIENNE (Reuters) - L'Iran a informé l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) d'étapes concrètes pour la production d'uranium métal enrichi jusqu'à 20%, a fait savoir mardi l'agence onusienne, une décision rapidement critiquée par les Etats-Unis et par les puissances européennes qui tentent de relancer l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

Les puissances occidentales ont déjà condamné cette année le projet de l'Iran de produire de l'uranium métal, non enrichi, en violation du Plan d'action global conjoint (PAGC, ou JCPOA en anglais) conclu à Vienne à l'été 2015.

Des discussions indirectes ont été engagées dans la capitale autrichienne en avril dernier entre les Etats-Unis et l'Iran pour un retour des deux pays dans le cadre de l'accord. Elles ont été ajournées le 20 juin, sans qu'aucune date de reprise ne soit fixée.

L'ancien président américain Donald Trump a dénoncé l'accord en 2018 et rétabli des sanctions contre l'Iran, poussant Téhéran à s'affranchir par étapes des termes du pacte.

Le PAGC interdit à Téhéran d'effectuer des travaux relatifs à l'uranium métal, du fait de sa possible utilisation pour produire une bombe nucléaire. Téhéran a assuré par le passé que l'uranium métal serait utilisé comme carburant pour son réacteur de recherche, mais Washington et ses alliés européens contestent cette version et les intentions iraniennes.

Dans un communiqué conjoint, les trois puissances européennes signataires de l'accord - Royaume-Uni, France, Allemagne (E3) - ont exprimé leur "grande préoccupation" à propos de cette "violation grave par l'Iran de ses engagements".

L'Iran n'a "aucun besoin civil crédible de poursuivre des activités (...) sur l'uranium métal, qui constituent une étape clé du développement d'une arme nucléaire", écrivent-elles, dénonçant "un pas supplémentaire dans l'escalade des violations nucléaires de l'Iran" et appelant fermement Téhéran à "mettre un terme sans délai à toutes les activités qu'il poursuit en violation du JCPOA".

A Washington, le département d'Etat américain a décrit la décision de Téhéran comme un "regrettable pas en arrière".

"C'est préoccupant que l'Iran choisisse l'escalade" du non-respect de ses engagements, a dit le porte-parole du département lors d'un point de presse, soulignant que les Etats-Unis avaient eux "démontré (leur) sincère intention et volonté de revenir à l'accord".

Dans une note à ses Etats membres résumant son rapport, l'AIEA a indiqué que le processus d'enrichissement de l'uranium métal s'effectuerait en plusieurs étapes, suggérant qu'il faudra du temps à Téhéran pour le faire aboutir.

(Reportage Francois Murphy, avec Humeyra Pamuk à Washington; version française Jean Terzian)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS