L'IPO de la filiale asiatique d'AB Inbev a permis de lever 5 milliards de dollars

par Julie Zhu
Partager
L'IPO de la filiale asiatique d'AB Inbev a permis de lever 5 milliards de dollars
AB InBev a levé environ cinq milliards de dollars (4,55 milliards d'euros) dans le cadre de l'introduction en Bourse de ses activités en Asie-Pacifique à Hong Kong, les investisseurs ayant soutenu une opération susceptible de dégager de la valeur malgré les troubles liés aux revendications démocratiques d'une partie de la population de la ville. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir

HONG KONG (Reuters) - AB InBev a levé environ cinq milliards de dollars (4,55 milliards d'euros) dans le cadre de l'introduction en Bourse de ses activités en Asie-Pacifique à Hong Kong, les investisseurs ayant soutenu une opération susceptible de dégager de la valeur malgré les troubles liés aux revendications démocratiques d'une partie de la population de la ville.

L’introduction en Bourse de cette filiale du plus grand brasseur au monde est la deuxième plus grosse IPO de l'année à l'échelle mondiale après celle d’Uber Technologies, qui a levé 8,1 milliards de dollars en mai, selon les données de Refinitiv.

AB InBev avait renoncé en juillet à une offre publique plus importante, qui aurait pu rapporter jusqu'à 9,8 milliards de dollars, en invoquant "plusieurs facteurs, dont les conditions du marché".

Dans un communiqué diffusé mardi, le groupe indique que le prix de l'introduction en Bourse de Budweiser Brewing Company APAC Ltd, qui possède une cinquantaine de marques de bière dont Stella Artois et Corona, a été fixé à 27 dollars hongkongais (3,13 euros), ce qui correspond au bas de la fourchette indicative. La capitalisation boursière de cette activité sera de 45,6 milliards de dollars (41,5 milliards d'euros).

L'opération est assortie d'une rare option permettant au groupe basé en Belgique de vendre jusqu’à 36,8% d’actions supplémentaires. Cette option a été partiellement utilisée, a-t-il fait savoir.

L'IPO ne concerne pas ses activités en Australie, qu’il a cédées au japonais Asahi pour 11 milliards de dollars après avoir renoncé au premier projet d'introduction.

Sans l'Australie, un marché vaste mais mature, les activités d'AB InBev en Asie-Pacifique sont davantage axées sur des marchés à croissance plus rapide tels que la Chine, l'Inde et le Vietnam, ce qui a facilité la réussite de l'IPO, selon plusieurs sources.

L'arrivée de Budweiser devrait par ailleurs stimuler les introductions à la Bourse de Hong Kong, qui reste à la traîne par rapport à sa rivale new-yorkaise. A la mi-septembre, 10,8 milliards de dollars y avaient été levés cette année, alors que le total s'élève à 41 milliards à New York, selon Refinitiv.

Les fonds levés via cette IPO permettront à AB InBev de réduire une dette de plus de 100 milliards de dollars due en partie à l'acquisition de SABMiller fin 2016.

La cotation du titre Budweiser commencera le 30 septembre.

(Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur d'études vidéo procédé et réseaux industriels F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS