Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’intelligence économique, royaume du bouche-à-oreille

Publié le

Difficile pour une entreprise qui vient de subir une attaque de type espionnage industriel de se faire conseiller. Pour s’y retrouver parmi la multitude de cabinets de conseils qui existent aujourd’hui, le plus sûr est encore d’être recommandé.

Comment faire confiance à une agence d’intelligence économique lorsque l’on vient de se faire piller ? En effet, ces agences pullulent de professionnels précisément rompus aux méthodes d’espionnage. Pas très rassurant, pour un patron de PME dont on vient de dérober la clé USB contenant sa dernière innovation ! « Les services d’intelligence économique ne se vendent que sur des rapports de confiance », explique Benoît de Saint-Sernin, directeur général de l’Ecole européenne d’intelligence économique. « On entend dire par un copain que tel cabinet a effectué une mission impeccable, alors on fait appel à lui », illustre-t-il.

OPA hostiles

Le marché des cabinets d’intelligence économique est relativement éclaté. Kroll Associates emploie 1 200 salariés, dans une vingtaine de bureaux à travers le monde. Un véritable service privé de renseignements, qui reçoit quotidiennement sept demandes d’enquêtes financières, commandées par des gouvernements, banquiers ou industriels.

Bernard Arnault fut l’un des premiers à payer ses services. Kroll France est d’ailleurs dirigé par Béchir Mana, ex-fonctionnaire à l’Elysée, en charge de… l’intelligence économique. Connu pour ne pas commettre d’acte illégal lorsqu’il acquiert ses renseignements, grâce à des professionnels de l’information, Kroll France est l’un des plus renommés.

Il constituerait même une terreur pour un certain nombre de groupes français : « Si vous avez Kroll contre vous, vous êtes fini », indique Benoît de Saint-Sernin. Dans les grandes affaires d’OPA hostiles, Kroll se situe d’ailleurs souvent dans l’un des deux camps. 

Le cabinet Control Risks compte également parmi les plus courus, l’anglo-saxon Insiders étant quant à lui très bon en renseignements internationaux. L’Adit a été créée par l’Etat français dans ce domaine en 1992.

Parmi les plus célèbres, chacun a sa spécialité : Geos excelle en protection des entreprises dans les pays instables, CEIS et ESL Network sont des « seigneurs de l’influence », tandis qu’I2F manie le renseignement et l’influence à ravir.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle