Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’institut Lafayette, nouvelle vitrine technologique messine

, , , ,

Publié le

Inauguré lundi 26 mai à Metz (Moselle), l’institut Lafayette apporte à l’industrie régionale les moyens scientifiques et techniques du Georgia Tech Institute of Technology basé à Atlanta. L’équipement d’un montant de 30 millions d’euros conforte les ambitions lorraines en matière d’énergie et de matériaux.

L’institut Lafayette, nouvelle vitrine technologique messine
Laboratoire de l'institut Lafayette.
© Nicolas Bram

Elus et universitaires lorrains ont inauguré le 26 mai l’institut Lafayette, plate-forme technologique de 2 250 mètres carrés implantée à proximité immédiate de Georgia Tech Lorraine, sur l’une des dernières parcelles disponibles du technopole de Metz (Moselle).

"Georgia Tech Lorraine a constitué le premier campus international du Georgia Institute of Technology (GIT), qui constitue lui-même l’un des instituts les plus internationaux des Etats-Unis avec 80 pays partenaires", rappelle GP Bud Peterson, président du GIT.

Dédiée aux nouveaux matériaux semi-conducteurs, la plateforme technologique concentre des équipements uniques en matière d’opto-électronique, science issue de la fusion entre l’électronique et la photonique. L’institut Lafayette collabore déjà avec l’Open lab de PSA, qui développe à Metz des applications de pointe en matière d’optoélectronique, le groupe allemand Aixtron, spécialiste des composants électroniques avancés, ou encore la start-up lorraine Captoor, conceptrice d’un capteur de polluants aquatiques. A terme, les recherches doivent englober les domaines de l’environnement, de la santé, de la sécurité et de la communication.

Deux centres de recherche de dimension européenne bientôt à Metz.

L’institut Lafayette, qui a mobilisé un investissement de 30 millions d’euros, s’intègre dans un environnement technologique régional de plus en plus riche. Déjà partenaire des grandes écoles du technopole, dont Centrale Supélec et Arts et Métiers Paris Tech, de l’Université de Lorraine et de l’institut Jean Lamour à Nancy, l’institut compte faire jouer des synergies avec l’IRT M2P et le CEA Tech, deux centres de recherche de dimension européenne dont l’implantation est attendue à Metz. Le projet de Vallée européenne de l’Energie, des matériaux et des procédés inscrit dans le Pacte Lorraine s’en trouve conforté.

Pascale Braun
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle