Technos et Innovations

L'Institut de la lumière extrême dans les starting-blocks

, ,

Publié le

L'ILE va produire des lasers intenses pour la santé et l'environnement. Il sera implanté sur le Campus de l'Ecole Polytechnique et de l'ENSTA à Palaiseau (Essonne). Ce projet mettra en activité 1000 chercheurs et techniciens par an sur le site.

Le projet d'Institut de la lumière extrême (ILE) attend, pour démarrer, l'arbitrage du Contrat de projets Etat-Région (CPER), avec une aide attendue de 50 à 55 millions d'euros. Ses équipes, implantées sur le campus de l'Ecole Polytechnique et de l'ENSTA (Ecole nationale supérieure de techniques avancées), à Palaiseau dans l'Essonne, présentent le vendredi 12 janvier leurs ambitions aux partenaires industriels, scientifiques et institutionnels.

Porté par le réseau OpticsValley et le Laboratoire d'optique appliquée de l'ENSTA, l'ILE produira des lasers intenses sur des durées d'impulsion très brèves, avec des applications dans la santé et l'environnement.

L'institut espère aussi obtenir plus de 200 millions d'euros de la part de L'Union européenne en vue de lancer, en 2010, la construction d'un site doté de 10 faisceaux.

« Nous sommes en phase préparatoire, explique Jean-Paul Chambaret, chef du projet. Si nous n'obtenons que les financements franciliens, nous poserons les briques franciliennes. Même avec un seul faisceau, l'ILE est unique au monde. Et encore plus avec dix faisceaux ».

Chrystelle Carroy



Consulter l'analyse de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Ile-de-France (IAURIF) sur les difficultés de la R&D francilienne.

Saclay dans la « lumière extrême »

L'avis Gérard Mourou, directeur du laboratoire d'optique appliquée de l'Ensta et à la tête du projet européen Extreme Light.
« Le projet européen de lumière extrême ELI (Extreme Light Infrastructure) vient d'être retenu par Bruxelles parmi les 35 installations d'avenir en matière de recherche. Leader du projet, le plateau de Saclay est très bien placé pour accueillir cette installation estimée à 200 millions d'euros, dont l'implantation sera décidée en 2007. Depuis deux ans, le laboratoire d'optique appliquée de l'Ensta et le Luli - Laboratoire pour l'utilisation des lasers intenses (CNRS-CEA-X-Paris VI) - mettent au point des sources de puissance allant jusqu'à l'exawatt (1018), mille fois supérieure à celle du Laser Mégajoule en Gironde. Sans attendre la manne européenne, l'Ensta a investi 3,5 millions d'euros dans ce projet. Et l'Ile-de-France devrait financer un institut de la lumière extrême à hauteur de 55 millions. »

A lire aussi dans l'Usine Nouvelle N°3034
du 7 au 13 décembre 2006
« Polytechnique, le sursaut de la belle endormie »

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte