L'Insee voit la croissance potentielle à 1,5% entre 2015 et 2025

La croissance potentielle de l'économie française se situerait entre 1,2% et 1,9% en moyenne annuelle sur la période 2015-2025 selon que la productivité globale des facteurs (PGF) que sont le travail et le capital aura retrouvé ou non son rythme d'avant crise, estime l'Insee.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Insee voit la croissance potentielle à 1,5% entre 2015 et 2025

Dans une étude publiée vendredi, l'institut privilégie un scénario médian marqué par une rupture durable mais d'ampleur limitée de la progression de cet agrégat par rapport à son rythme prévalant avant 2008, qui aboutirait à une croissance potentielle annuelle de 1,5% du produit intérieur brut.

La croissance potentielle, soit le rythme moyen théorique de croissance effective d'une économie quand les taux d'utilisation du capital et de chômage sont stables à leur niveau structurel, est importante pour les projections à moyen terme, comme celles figurant dans la loi de programmation pluriannuelle des finances publiques pour les années 2015 à 2017.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le gouvernement a retenu pour ces années des PIB en hausse de 2%, qui supposeraient un retour de la croissance de la France près de son niveau d'avant crise (2,2% en moyenne sur 1994-2007) auquel les économistes ne croient pas dans leur grande majorité.

Parmi les plus pessimistes, ceux de Natixis anticipent une croissance potentielle à 1,1% par an au grand maximum, avec pour conséquence par exemple que le trou du système des retraites à l'horizon 2020 serait beaucoup plus important que les 20,9 milliards estimé par le Conseil d'orientation des retraites dans son dernier rapport.

COUP D'ARRÊT EN 2008-2010

La croissance potentielle d'une économie se calcule à partir de la quantité globale de travail disponible, donc de la population active, de la quantité de capital qui peut être utilisée et de la PGF, qui est la capacité d'une économie à mieux combiner les mêmes quantités de travail et de capital pour produire davantage.

Selon l'Insee, cette productivité globale peut être affinée en évaluant la qualité du travail et du capital, ce qui passe par une prise en compte des différences de productivité des différentes catégories de travail et de capital comme celles occasionnées par l'arrivée de générations plus qualifiées sur le marché du travail ou les sauts technologiques.

Il estime que la PGF a connu une croissance annuelle de 0,9% entre 1994 et 2007, avant de connaître un coût d'arrêt (-1,2%) sur les années de crise 2008-2010.

En corrigeant l'effet de cycle, elle est néanmoins restée positive de 0,1% en moyenne sur cette dernière période alors que son taux de croissance moyen sur 1994-2007 a été de 0,7%.

En supposant que la productivité globale retrouve son niveau d'avant crise, l'institut juge que la croissance potentielle de la France atteindrait 1,9% en moyenne.

Mais en cas de décrochage net et durable, à savoir une hausse moyenne de la PGF corrigée de l'effet de cycle à 0,3%, elle se situerait à 1,2%. Le scénario médian (1,5% de croissance annuelle) repose sur une croissance moyenne de la PGF de 0,5%.

Chacun de ces scénarios inclut aussi sur des projections de croissance plus ou moins forte de la population active, figurant dans une étude de l'Insee qui remonte à 2011.

Avec Reuters

0 Commentaire

L'Insee voit la croissance potentielle à 1,5% entre 2015 et 2025

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS