L'Insead étudie les start-up à la naissance

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L'école de Fontainebleau va ouvrir trois centres de recherche en entrepreneuriat à l'étranger. Elle veut ainsi décortiquer les étapes qui mènent au succès... ou à l'échec.

A peine portées sur les fonds baptismaux, les start-up israéliennes, indiennes et bientôt chinoises seront auscultées à la loupe ! L'Insead va les suivre de près, dès leurs premières années de vie, grâce à la mise en place d'un réseau de centres de recherche dédiés à l'entrepreneuriat dans ces trois pays. « Ces centres, proches du terrain à la différence de ceux que nous avons à Fontainebleau (Seine-et-Marne) et Singapour, vont nous permettre d'analyser les succès mais aussi les échecs, confie Phil Anderson, le directeur de l'Insead à Singapour et responsable du projet. Jusque-là, notre organisation ne nous permettait pas d'analyser les erreurs. » Pour mener à bien cette mission, l'école de management française met le paquet. Elle vient de créer un premier laboratoire[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte