L’inquiétude grandit chez les Sagem

Partager

Social. Les salariés de l’usine Sagem de Saint-Benoît (Vienne) sont inquiets pour leur avenir et le font savoir (débrayages, distribution de tracts…). Un fait rarissime dans une entreprise où la discrétion est le maître-mot.
L’objet de cette inquiétude vient du futur rapprochement entre Safran (dont Sagem est filiale) et le groupe Thales. Un rapprochement d’activités fortement encouragé par l’Etat actionnaire des deux entités.
« Le choix vers lequel on semble s’orienter est celui de la création de deux co-entreprises. Thales serait majoritaire dans l’activité optronique et Safran dans la navigation [fabrication de tête de missiles]. Le site de Saint-Benoît est plutôt spécialisé dans le premier domaine. Safran fabrique en France alors que Thales produit majoritairement à l’étranger, notamment en Grande-Bretagne où des accords de pérennité de l’emploi ont été signés avec le gouvernement. Autrement-dit, en cas de baisse d’activité, la variable d’ajustement se fera en France », explique-t-on auprès de l’intersyndicale de l’usine poitevine.

Dans cette partie de jeu de go économico-politique, les salariés ont le sentiment d’être tenu à l’écart et déplorent le manque de communication de la direction générale du groupe.
L’usine de Saint-Benoît travaille pour la défense dans le matériel à base de technique infrarouge (caméras, jumelles) et notamment pour « le fantassin du futur » ainsi que dans la production de tête de missiles. Sagem emploie sur ce site 550 personnes en CDI et entre 100 et 200 intérimaires.

Thierry Thomas (Poitou-Charentes)

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS