L'inquiétude gagne les secteurs du commerce et du tourisme

par Dominique Vidalon
Partager
L'inquiétude gagne les secteurs du commerce et du tourisme
Instruits du lourd précédent des "Gilets jaunes", les secteurs du commerce et de l'hôtellerie s'inquiètent en France des répercussions de la mobilisation contre la réforme des retraites et des grèves reconductibles, à une période cruciale de l'année. 22, 2019. REUTERS/Charles Platiau - RC149DE1B030

PARIS (Reuters) - Instruits du lourd précédent des "Gilets jaunes", les secteurs du commerce et de l'hôtellerie s'inquiètent en France des répercussions de la mobilisation contre la réforme des retraites et des grèves reconductibles, à une période cruciale de l'année.

Les syndicats ont annoncé vendredi une nouvelle journée de grèves et de manifestations dans le pays le 10 décembre.

"Si ça dure, c'est un drame. Ça fera deux fois que les fêtes de fin d'année sont 'flinguées' à un an d'intervalle", déclarait dès jeudi sur Europe 1 Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France.

Jeudi, premier acte des grèves et manifestations organisées par les syndicats dans un bras de fer qu'ils souhaitent décisif avec le gouvernement, la préfecture de police de Paris avait ordonné la fermeture des boutiques, banques, cafés, restaurants sur le parcours du cortège parisien pour éviter des saccages.

"Pour le commerce, ça représente 30% au minimum de perte de chiffre d'affaires sur une journée", précise Francis Palombi. "Il y a un manque à gagner sur tout Paris. On arrive après les 'Gilets jaunes'", ajoute-t-il, évoquant des indemnisations.

Au sein du groupe Casino, les commerçants avaient paré aux perturbations. "Comme la date de la grève était connue, on a anticipé pour les stocks et on s'est organisé, donc pas de craintes", a dit une porte-parole à Reuters.

Au plus fort du mouvement des "Gilets jaunes", qui a débuté à l'automne 2018, le gouvernement a mis en oeuvre des aides en faveur des entreprises du commerce et de l'artisanat confrontées à une perte de chiffre d'affaires, des difficultés de trésorerie et des dégradations matérielles.

Selon le gouvernement, plus de 10.000 entreprises ont ainsi bénéficié de délais de paiement et de reports de charges sociales.

"Fragilisées par un semestre de dégradations, de désertions des centres-villes et au total de pertes d’activité, les entreprises concernées commencent à peine à retrouver le chemin de la croissance", relève l'U2P, l'Union des entreprises de proximité.

"L'ENCÉPHALOGRAMME EST PLAT"

Leurs trésoreries demeurent très faibles et une rechute de l’activité en fin d’année serait fatale pour une partie d’entre elles. Par ricochet, un nouveau blocage de l’économie aurait des effets négatifs sur l’emploi", ajoute-t-elle dans un communiqué.

La fin de l’année, avec les fêtes de Noël, est une période essentielle pour les commerces.

Et les premières inquiétudes pointent dans le secteur du tourisme, affecté par les grèves dans les transports.

"Depuis dix jours, on n'a plus de réservations pour les 5,6 et 7 décembre. L'encéphalogramme est plat. Il y a 25% de plus d'annulations que l'an dernier à la même époque", souligne Laurent Duc, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih).

"Quand vous faites 8.000 kilomètres pour venir à Paris et que vous arrivez devant la tour Eiffel, qu'elle est fermée, et que Le Louvre ferme à 18h00, vous vous dites qu'il y a un petit souci", explique-t-il.

La tour Eiffel, monument emblématique de Paris, a rouvert vendredi après une journée de fermeture la veille en raison des grèves.

"Les étrangers qui viennent faire leurs courses à Paris pour le côté féérique, s'il y a des grèves, ils ne vont pas venir. C'est un manque à gagner qui ne peut pas se récupérer", estime Laurent Duc, qui s'attend à "10% à 15% de baisse de chiffre d'affaires" dans le secteur en décembre.

Selon le Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration (GNI) pour l'Ile-de-France, l'impact était déjà "important" jeudi et les jours à venir pour les hôtels, cafés et restaurants.

"A Paris, nous enregistrons une baisse des réservations comprise entre 30 et 40%, les Hauts-de-France enregistrent 40 à 50% de baisse, d'autres destinations sont très touchées comme Strasbourg, Colmar, Toulouse", précisait jeudi à Reuters Frank Trouet, délégué général du GNI-Ile-de-France.

"L'annonce de la poursuite du mouvement de grève est en cela une très mauvaise nouvelle. Les perspectives ne sont pas bonnes pour les prochains jours", dit-il.

(Edité par Sophie Louet et Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Stagiaire - Inspecteur Equipements Sous Pression et TMD (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - Stage - Saint Genis Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS