L’inquiétante hausse des risques de collisions entre drones et avions de ligne

L’autorité de l’aviation américaine s’alarme des vols de plus en plus nombreux de drones à proximité des avions. Une problématique mondiale que les autorités aériennes peinent à contrer.

Partager

La question n’est plus de savoir si un drone provoquera un accident avec un avion, mais quand. Un constat très pessimiste, de plus en plus difficile à nier. Les chiffres que vient de divulguer l’Agence fédérale de l'aviation civile (FAA) inquiètent : le nombre de pilotes d’avions qui ont déclaré avoir vu circuler un drone à proximité est passé de 238 en 2014, à 650 pour la première moitié de 2015. Une conséquence directe de l’utilisation toujours plus massive des drones de loisirs dans de nombreux pays du monde.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces petits engins volants ne donnent pas que des sueurs froides aux pilotes américains. Loin s’en faut. Début août, le Financial Times rappelait qu’un drone avait faillit entrer en collision avec un Airbus près de l’aéroport d’Heathrow, au Royaume-Uni. Entre eux : six mètres, seulement. Entre mai 2014 et mars 2015, six incidents similaires sont survenus dans le pays. En juillet 2015, c’est en Pologne que le pire a été évité. Un avion de la compagnie Lufthansa a frôlé un drone qui amorçait sa descente au niveau de l’aéroport de Varsovie.

La filière drone sur un fil…

Les exemples d’incidents sont déjà si nombreux que l’absence de catastrophe paraît presque miraculeuse. Ils mettent à bout des autorités aériennes qui craignent un scénario noir. La chasse à ces nouveaux pirates de l’air est déclarée ! "Quiconque pense que c’est cool de faire voler un avion sans pilote près d'un grand avion de ligne à l'approche d'un aéroport doit comprendre que... nous allons le trouver", assène un dirigeant de la FAA dans une interview donnée au Wall Street Journal.

Vrai… en partie. Si des condamnations ont été prononcées, elles ne doivent pas cacher ce que les autorités aériennes du monde entier hésitent à admettre : le risque drone aux abords des aéroports reste, et restera, très difficile à combattre. Si les pays, en particulier la France, commencent à mettre des acteurs en communs pour définir des solutions technologiques, les autorités aériennes semblent quelque peu démunies. Les avions sont conçus pour entrer en collisions avec des oiseaux, pas avec des drones…

La filière du drone civil, tout juste éclose, joue les équilibristes. Lestée d’un côté par le risque permanent d’une catastrophe qui stopperait son développement, elle doit de l’autre donner un poids idéal à sa réglementation, elle-même sources de perturbations, pour assurer une progression pérenne. "Le drone commence à être perçu négativement", avertissait il y a peu dans les pages de L'Usine Digitale le président de la Fédération professionnelle du drone civil, Stéphane Morelli. La filière du drone civil va devoir déployer des trésors d’imagination pour assurer son avenir.

Olivier James

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS