Avec plus de 100 métiers et des belles perspectives de carrière, MBDA vous propose bien plus qu’un travail !

Contenu proposé par MBDA

L’innovation au sein de MBDA, un modèle à part

Publié le

MBDA s’est engagé dans un processus d’innovation continu, alimenté aussi bien par les collaborateurs de l’entreprise que des partenaires extérieurs. L’entreprise met à disposition de tous des outils pour mieux structurer les idées nouvelles. Toutefois, ces dernières doivent cohabiter avec les exigences de sécurité du secteur. 
L’innovation au sein de MBDA, un modèle à part
Pour MBDA, l’innovation est au cœur des métiers. Gage de compétitivité et d’attractivité, elle permet de répondre aux besoins des clients à la recherche des produits les plus performants et au meilleur coût. Pour cela, MBDA favorise les efforts d’innovation aussi bien à travers une approche interne qu’externe. Dans le premier cas, il s’agit de donner leur chance aux idées des collaborateurs. Cette dynamique d’innovation créative et entrepreneuriale, dite « bottom-up », vient en complément à l’innovation programmatique qui définit le secteur de la défense. « Nous réalisons des produits compliqués, dont il faut garantir une sécurité absolue. Nous employons donc des méthodes structurantes, des process qui permettent de focaliser les ressources sur des sujets identifiés, mais nous laissons aussi les esprits proposer des solutions inédites », confirme Denis Gardin, Director of Innovation and Future Technologies au sein de MBDA.
 
Favoriser les échanges en interne
MBDA a ainsi mis en place des outils dédiés pour faciliter la collecte, la sélection et le transfert de toutes les propositions d’innovation. A travers un réseau social interne, chacun peut faire part de sa contribution et réagir aux idées de ses collègues. MBDA organise également des challenges (Innovation Labs et Challenge Labs) autour de thèmes stratégiques. Par exemple, cette année, les collaborateurs ont été invités à réfléchir sur l’utilisation des data analytics (comment recueillir et analyser les données pour améliorer les services de MBDA ?), sur les interfaces homme/machine ou encore sur l’usage exponentiel de nouvelles technologies comme les drones. « L’objectif des challenges est d’amener les collaborateurs à s’exprimer, et en particulier la nouvelle génération, glisse Denis Gardin. Chaque jour, au sein de MBDA, nous évoluons selon un état d’esprit fidèle à l’exigence de notre secteur, tout en laissant une certaine autonomie à nos équipes. Nos collaborateurs doivent pouvoir mettre en avant leur talent. Cette façon de procéder nous permet, de plus, d’attirer les meilleurs ingénieurs. » 
 
L’innovation auprès de partenaires extérieurs 
« Capteurs de l’écosystème de l’innovation », selon les mots de Denis Gardin, les collaborateurs de MBDA mettent aussi en avant des propositions de partenariats avec des acteurs extérieurs à l’entreprise.
« Aujourd’hui, les technologies ne sont pas réservées à un domaine d’activité donné : des technologies de l’automobile peuvent très bien être adaptées à l’armement, par exemple. C’est pourquoi, quand on parle d’innovation, il faut aussi savoir s’appuyer sur des partenaires variés », ajoute Denis Gardin.
A nouveau, l’entreprise s’est dotée d’outils pour structurer et accompagner les laboratoires, PME ou start-ups qui collaborent avec elle. C’est le cas du projet baptisé « E3 » (« Explore, Engage, Endure »). Chapeauté à la fois par la Direction Innovation et la Direction des Achats, son but est de détecter de nouveaux partenaires, mais également de s’assurer que ceux devenus clés perdurent dans la durée. Ils deviennent alors des sous-traitants fiables pour MBDA. De même, en 2017, MBDA crée un processus d’investissement dans les start-ups, de type Venture Capital. Deux ont déjà bénéficié du soutien du groupe : Kalray (spécialisée dans les processeurs d’intelligence artificielle) et Cerbair (spécialisées dans les technologies anti-drones).
Enfin, une veille technologique, Tech Watch, permet à MBDA de suivre de près toutes les innovations qui pourraient l’impacter.
« Adapter les nouvelles technologies à nos produits, c’est aussi faire preuve de prudence. Prenons l’intelligence artificielle : même si nous travaillons sur des machines autonomes, il est hors de question qu’elles puissent décider à la place des hommes. La question à se poser est ‘en quoi les technologies peuvent-elles améliorer la prise de décisions ?’ », explique Denis Gardin.
Pour lui, un maitre-mot domine : l’agilité. « Il faut pouvoir tester et intégrer des nouvelles technologies, faire des expérimentations, voir ce qui peut être adapté à notre environnement, poursuit-il. C’est une nouvelle culture à adopter où il s’agit d’être plus créatif et entreprenant. »

SUR LE MÊME SUJET

MBDA au plus près de ses collaborateurs

MBDA au plus près de ses collaborateurs

Une formation pour découvrir la communauté de défense

Une formation pour découvrir la communauté de défense

Embarquez-vous dans l’aventure MBDA

Embarquez-vous dans l’aventure MBDA

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte

Vous recherchez les futurs talents de l’industrie ?

Faites-le savoir !

Découvrez ILS RECRUTENT DES TALENTS, le premier dispositif qui valorise votre marque employeur pour recruter vos talents de demain

JE SOUHAITE VALORISER
MA MARQUE EMPLOYEUR
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle