L'inflation en Chine au plus haut depuis 2014

par Xiaoyi Shao et Pete Sweeney
Partager
L'inflation en Chine au plus haut depuis 2014

PÉKIN (Reuters) - Les prix à la consommation en Chine ont augmenté plus rapidement que prévu en février, au rythme le plus élevé depuis juillet 2014, et le recul des prix à la production s'est atténué pour le deuxième mois d'affilée.

Ces chiffres annoncés jeudi par le Bureau national des statistiques (BNS) allégent la pression en faveur de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,3% sur un an en février, à un rythme un peu plus soutenu que prévu. Il s'agit de leur plus forte progression depuis juillet 2014.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 1,9% après +1,8% en janvier.

L'indice des prix à la production a quant à lui reculé de 4,9% le mois dernier par rapport à février 2015, conformément aux attentes, après une baisse de 5,3% en janvier.

Les Bourses chinoises ont reculé en réaction à ces annonces qui font retomber les espoirs de mesures de soutien à la croissance et de relance de l'inflation de la banque centrale chinoise.

L'indice des valeurs vedettes à Shenzhen et Shanghai a perdu 1,9% et le composite de Shanghai 2,0%, nouvelle preuve que la récente séquence de hausse arrive à bout de souffle.

Une hausse de 7,3% des prix des denrées alimentaires s'explique essentiellement par le froid qui a sévi en février ainsi que par l'impact saisonnier du Nouvel An chinois, a indiqué Yu Qiumei, statisticien du BNS, dans un communiqué sur les données.

Hors alimentation, l'inflation a été de 1,0%.

"L'inflation est nettement plus forte que prévu", dit Guo Lei, économiste chez Founder Securities à Shanghai.

"Le récent rebond des cours du pétrole, la reprise des prix des denrées alimentaires et l'envolée du coût du logement dans les grandes villes contribuent tous à une inflation plus forte en février. Nous pensons que l'inflation ne dépassera pas l'objectif fixé par le gouvernement cette année. Mais l'accélération de l'inflation va sans aucun doute restreindre la marge de manoeuvre pour une nouvel assouplissement monétaire."

La Chine vise une inflation d'environ 3% en 2016. La hausse des prix à la consommation a été de 1,4% l'an dernier, loin de l'objectif officiel pour 2015, qui était également fixé à 3%.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS